Contact agence : 03 69 25 03 11
Growth hacking : nouvelle forme de croissance ?

Qu’est-ce que le growth hacking ? Juste un terme à la mode ou une philosophie à mettre en place pour améliorer votre business ? Cet article tente de faire le tour de la question.

Le premier growth hacking

La genèse du growth hacking se trouve dans la signature automatique envoyée à partir des comptes Hotmail :

“PS: I Love You. Get Your Free Email at Hotmail”

logo hotmailCette petite phrase toute simple à permis à Hotmail de démultiplier, en quelques heures sa base d’inscrits. En effet, après sa mise en place, Hotmail a enregistré une croissance de 3000 utilisateurs par jour, atteignant 1 million d’utilisateurs en 6 mois, 2 millions 5 semaines plus tard et 12 millions en un an et demi. Ce petit “truc” à permis à Hotmail de se faire racheter par Microsoft pour 400 millions de dollars alors qu’en 1996, nous n’étions qu’au balbutiements d’Internet.
Si nous devions nous essayer à faire une définition du growth hacking, elle serait la suivante :

Le growth hacking consiste à trouver des petites leviers d’action, à faible coût, qui permettent un fort taux de croissance (du chiffre d’affaires).

Plus qu’une méthode…

Aux États-Unis, le métier de growth hacker voit le jour. L’objectif est d’allouer du temps à une ressource créative qui connait les rouages de l’entreprise, le produit et qui n’a pas peur de sortir du cadre pour apporter des idées fraîches et ainsi booster la croissance de votre entreprise.
cerveau-outils-seoAu delà d’une méthode d’analyse des processus de l’entreprise, le growth hacker crée de la valeur par l’innovation, qui n’est parfois basée que sur des idées provenant d’autres secteurs d’activités mais “il fallait juste y penser”.
Avant d’être un métier, c’est donc plus un état d’esprit : créer et tester des innovations qui permettront d’atteindre les objectifs en termes de croissance. Le growth hacker a un profil hybride maîtrisant avec plus ou moins d’habileté la technique et le marketing pour tirer le meilleur parti des deux.
Pour booster son business, la méthode est simple : mettre en place des tests et analyser les retombées en termes de résultats (chiffre d’affaires, acquisition d’utilisateurs…). A partir de là, l’élément prépondérant reste la créativité qui permettra à certains tests d’exploser ses résultats.

L’exemple de Dropbox

dropboxPeut-être connaissez-vous Dropbox, le célèbre outil de partage et de sauvegarde de fichiers en ligne. Voici une liste d’améliorations qu’ils ont mis en place pour booster leur croissance en termes d’utilisateurs :

  • Refonte de leur homepage pour faciliter la lecture et le parcours utilisateur (intégration d’une vidéo de présentation directement sur la home page)
  • Faciliter l’inscription et l’utilisation avec le création des premiers répertoires
  • Offrir de l’espace de stockage supplémentaire en invitant ses amis par mail et favoriser ainsi le bouche à oreille
  • Utiliser la puissance des réseaux sociaux et offrir de l’espace de stockage supplémentaire en incitant les utilisateurs à partager l’URL de Dropbox sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…)
  • Faciliter le partage des fichiers et donc faire la promotion de Dropbox de manière indirecte
  • Organiser un jeu concours qui fait le buzz (Dropquest)
  • Être disponible sur toutes les plateformes et systèmes d’exploitation (Windows, Mac, Linux, Android, iOs, Windows Phone, Blackberry…)

Source :blog.kissmetrics.com
En outre, pour une start-up qui propose un service en ligne, il est indispensable d’augmenter très significativement son volume d’utilisateurs pour atteindre rapidement le seuil critique et pouvoir ainsi dérouler son business model.

Vous n’êtes pas seul

Dropbox est une success story qui fait rêver plus d’un entrepreneur. L’idée derrière la présentation de ce terme à la mode est simple : lorsque nous intervenons sur un projet, nous avons l’expertise et les connaissances pour jouer le rôle de growth hacker pour votre site web. En fonction des sites, des projets, des cibles et des clients, nous proposons des outils et des améliorations qui ont pour objectif d’augmenter le chiffre d’affaires du site via :

  • l’acquisition de trafic
  • l’augmentation du volume des ventes
  • l’augmentation du panier moyen
  • la fidélisation des clients
  • la viralisation de l’offre
  • et bien plus encore…

Vous voulez booster votre site e-commerce ? Contactez-nous !

Cet article a 3 commentaires

  1. Hello,
    Article intéressant en guise d’introduction au Growth Hacking!
    Je gère un blog sur le Growth hacking, et je fais parti de la communauté de Supref, les échanges sur le Growth Hacking y sont très intéressants, je recommande vivement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu