28 Nov 2013

Utiliser les réseaux sociaux pour la couverture d’événements

Expertise, Rédaction, Réseaux sociaux de l'agence Pullseo 2 commentaires

Couvrir les événements en direct sur les réseaux sociaux est une pratique de plus en plus courante. Grâce aux outils disponibles aujourd’hui, cela devient relativement facile techniquement. Cependant, pour être efficace, il est important de s’organiser.

Préparer la couverture en amont

planification publicationUn événement ça se prépare, sa couverture sur les réseaux sociaux aussi. En effet, faire des publications en direct ne suffit pas. Ainsi, il est important d’identifier les réseaux à utiliser pendant l’événement et la façon de les utiliser. Et bien que Twitter soit le plus courant pour le relais d’éléments en direct, il ne faut pas oublier les autres réseaux pour s’assurer de toucher sa cible.

De plus, il est important d’annoncer sur tous les supports de communication les canaux de diffusion web qui seront utilisés. Vous utilisez une page Facebook dédiée à l’événement ou un hashtag Twitter particulier ? Annoncez-le sur vos affiches, flyers, panneaux… Cela permettra à ceux qui le souhaitent de suivre les publications, mais cela servira aussi à canaliser les interactions et publications provenant d’internautes.

De même, si vous couvrez un événement « public », pensez à utiliser les canaux de communication officiels. Par exemple, la Foire Européenne de Strasbourg utilisait le hastag Twitter #mafoireurop et faisait remonter tous les tweets utilisant ce hashtag sur une page dédiée de son site Internet.

Enfin, préparez un maximum de publications génériques en amont de l’événement. Quel que soit le type d’événement, vous pouvez déjà rédiger, avant l’événement, des publications. Ainsi, une partie de la couverture sera déjà prête et vous pourrez vous concentrer sur le véritable direct et les impondérables qui arriveront de toute façon.

Au cours de l’événement

live tweetAu moment de l’événement, c’est la guerre et il n’y a plus de règles qui tiennent. Il est donc important de tenter de conserver un fil rouge durant tout l’événement mais il va falloir être souple, autant psychologiquement que physiquement.

À ce moment, votre smartphone devient véritablement une extension de vous et vous ne pouvez pas le lâcher au risque de manquer ce petit moment qu’il aurait fallu relayer à tout prix. Mais il ne faut pas chercher à tout relayer tout le temps car cela est quasiment impossible et, surtout, cela peut devenir indigeste pour les internautes.

Ainsi, pour des événements d’une journée, on utilisera par exemple Twitter pour un suivi en fil rouge alors que Facebook sera plus ponctuel et, surtout, plus orienté multimédia grâce aux photos, vidéos… Pour des événements plus court, on pourra envisager une couverture parallèle entre Twitter et Facebook mais avec toujours plus d’intensité sur Twitter. Et surtout, n’oubliez pas ces publications que vous avez préparé en amont, si vous ne les avez pas tout simplement programmés.

A noter que, si cela est possible, il est important d’avoir accès à un ordinateur qui permettra des publications plus complexes, voire des retouches photos ou vidéos compliquées à faire sur un smartphone. L’ordinateur pourra aussi être une béquille en cas de petits plantages de smartphone, car ces petites bêtes là n’aiment pas forcément être soumises à une utilisation intensive sur plusieurs heures.

Enfin, n’oubliez pas de consulter de temps à autres ce que les internautes peuvent dire sur l’événement pour animer, répondre ou relayer. Ce sera toujours bien perçu par votre cible ou votre communauté.

Suite à l’événement, l’animation continue

album photoL’événement passé, ce n’est pas terminé. Il est important d’entretenir l’animation autour de l’événement avec tout ce qui n’a pas été publié. C’est le moment de faire des publications plus globales comme :

  • des albums photos complets
  • des montages vidéos élaborés
  • des publications autour des coulisses

On peut aussi envisager de conserver des ressources pour préparer la communication du prochain événement. En effet, il faut penser à une communication globale et sur le long terme.

Et quand toutes les publications autour de l’événement seront passées, il sera temps de faire le bilan pour améliorer, encore, la couverture du prochain événement…

Source des images : Iconfinder

2 commentaires pour “Utiliser les réseaux sociaux pour la couverture d’événements”

  1. Daniel B says:

    Twitter me semble l’outil parfait pour couvrir un évènement en direct.
    Simple et rapide d’écrire, simple et rapide de suivre !

  2. agence evenementielle Monica Médias says:

    Le must et la plus rapide des techniques reste sans doute de poster comme un seul homme sur tous ces réseaux d’un seul clic avec des outils comme Hootsuite.

    Par ailleurs poster une vidéo sur Youtube est toujours la solution spectaculaire la plus efficace du fait que le référencement SEO est 10 fois plus simple que celui d’un site.

    Enfin être à l’affût picturalement sur Pinterest est sans doute l’arme secrète: les liens Dofollow, le boost de référencement des photos et le poids d’outsider de ce réseau sont une triplette d’effets très précieux.

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.