22 Déc 2010

The social network.

E-marketing et réseaux sociaux, Réseaux sociaux, Veille & nouveautés de l'agence Pullseo Commentaires fermés sur The social network.

Le réseau social est à présent une des composantes majeures, et parmi les plus réactives du web. Des millions de personnes se connectent chaque jour pour échanger, informer, partager, ou “aimer”. Je vous invite aujourd’hui à quelques réflexions autour de ces plates-formes à travers ce billet.
montage logos facebook twitter

L’arrivée des réseaux

Reprenons rapidement. Au début, la communication sur le web se faisait dans une seule direction. Le webmaster postait son information sur son site pour que tous en bénéficient.
La situation a rapidement évolué grâce aux améliorations techniques que le web a subi, comme les “applications internet riches”. Cette tendance à une seule direction a ensuite pris une autre tournure avec l’interaction. Le simple fait de pouvoir commenter un article ou une publication était déjà en soi une révolution.

Le web 2.0 était né. Le Web des échanges. Rapidement, les moyens techniques ont même permis de créer des blogs, à la portée de tous, où des micro communautés se formaient autour d’un sujet. Mais on était pourtant loin de ce que le Web 2.0 pouvait apporter, poussé à son paroxysme.

En 2004, le réseau social Facebook est lancé en interne dans plusieurs universités des États-unis. Mis en place ensuite en 2006 au niveau international, le réseau s’est imposé comme suite logique des blogs, grâce au besoin d’échanges toujours croissant des utilisateurs d’internet.Sa simplicité d’utilisation et son côté ludique ont également été déterminants dans sa popularisation.

Aujourd’hui, la profusion de réseaux et leur assise sur l’utilisation du web ont naturellement poussé les entreprises vers ces platesformes, en vue de les utiliser comme vecteur de communication.

L’enjeu des réseaux sociaux

Toutes les entreprises, ou presque, ont leur “page facebook”. La tendance ressemble à ce qui se faisait vers la fin des années 90, où il fallait avoir un site pour “avoir un site”, sans plus. Maintenant que les entreprises ont bien compris et saisi l’idée qu’Internet est essentiel dans leur stratégie de communication, les réseaux sociaux sont devenus les “places to be”.

Mais pour les entreprises, quel est l’intérêt de ces réseaux?

Certaines entreprises choisissent de centraliser leur stratégie de communication autour des réseaux sociaux. Cela peut entraîner une réduction des coûts et une grande proximité avec les prospects potentiels.

Les réseaux sociaux sont de précieuses sources de données clients et peuvent s’avérer très intéressantes pour connaître l’attente des utilisateurs et les opportunités qui se présentent. N’oublions pas non plus que ces réseaux sociaux peuvent faire office de réelle interface de service après vente, et cela en temps réel !

Aussi, en termes de recrutement, les réseaux sociaux peuvent fournir aux entreprises des informations sur, par exemple, des postulants, grâce au contenu de leurs tweets, ou de leur image sur Facebook.

Les réseaux sociaux peuvent aussi aider à trouver des partenaires, à établir des relations avec des entreprises complémentaires.

Il ne faut pas non plus oublier le fait que Google a récemment annoncé la prise en compte des réseaux sociaux dans son algorithme de recherche. Cela peut donc signifier une certaine importance au niveau du référencement, et de la présence en ligne.

Les réseaux sociaux offrent aux entreprises des outils et des perspectives très prometteuses. Mais à tout avantage existe un inconvénient.

Les effets des réseaux sociaux

Le fait de créer une page ou un profil de réseau social va créer des retours sur l’e-réputation et l’image de marque, qui seront soit positifs, soit négatifs (on parle alors de Bad Buzz).

Il existe un ensemble de pratiques et de règles pour éviter de ternir l’image de son entreprise. Cela passe essentiellement par l’animation de page, et l’interaction avec les usagers ( les fans, les followers…)

Tout l’enjeu du Community Manager (spécialiste des réseaux sociaux) est de préserver et de promouvoir la marque et l’entreprise à laquelle il est assigné.

Une bonne animation sur les réseaux sociaux commence aussi par le choix du bon réseau social

Quel réseau social, et pour qui ?

Le monde des réseaux sociaux est aujourd’hui divisé en une multitude de réseaux, de tailles variables, dominés par les géants que sont Facebook et Twitter.

Cette situation fait que créer un nouveau réseau social généraliste est à présent très compliqué, voire impossible.

Pourtant, de nouveaux concepts viennent au jour fréquemment. Ces concepts, ce sont les réseaux sociaux spécialisés.

Il faut de plus garder à l’esprit que la fréquentation des réseaux sociaux varie selon beaucoup de facteurs, dont la localisation géographique ou même l’âge.

Ce qui donne la possibilité de choisir selon la géolocalisation ou le thème pour “son” réseau social.

Voici une liste (non exhaustive) de divers réseaux sociaux à connaître.

Icône de FacebookOn ne présente plus Facebook, la référence en la matière, qui permet de se connecter avec la plus grande communauté en ligne. C’est un des seuls sites concurrençant Google en termes de trafic. Il est majoritaire en occident, et compte plus de 500 millions de membres à travers le monde. (juillet 2010)

Logo de QQ (Tencent)Le système de messagerie Chinois QQ (ou Tencent) peut être considéré comme un réseau social à part entière. D’abord logiciel de messagerie, beaucoup de goodies se fixent peu à peu sur le logiciel… Le réseau compte, selon le site, plus d’un milliard de comptes, dont 500 millions actifs, et 90 millions simultanément. Le réseau est cependant impopulaire en dehors de Chine.

Logo de MyspaceMyspace, créé en 2003, a rapidement séduit grâce à son système d’espace personnel, pouvant faire office de blog. Une des fonctionnalités, permettant de publier de la musique en ligne, a fait que ce réseau social a été particulièrement prisé par les musiciens désireux de faire connaître leur travail. Myspace compte plus de 230 millions de membres (2008). Le nombre d’utilisateurs actifs est cependant en déclin depuis l’arrivée de Facebook.

logo de twitterTwitter est plus orienté sur le partage d’informations brutes (les tweets ne faisant que 140 caractères), et vise un public assez porté sur les nouvelles technologies. C’est un réseau très réactif. On dénombre 105 millions d’utilisateurs à travers le monde (avril 2010).

logo de linkedinLinkedin, créé en 2003, se veut le réseau social des professionnels.  On peut déjà parler de réseau spécialisé, malgré ses 70 millions de membres mondiaux. Il compte beaucoup de concurrents dans la même veine, notamment au niveau national :

  • En Europe (et notamment en France), il fait face à Viadéo (30 millions de membres),
  • Aux États-Unis, face à Plaxo (20 millions d’utilisateurs),
  • En Allemagne, XING (7 millions),
  • Et En Espagne, Jobssip.

Logo d'orkutOn peut aussi citer Orkut, le réseau social racheté par Google, comptant 50 millions de membres et étant majoritaire au Brésil (la moitié de ses membres) et en Inde. Il mélange les concepts de réseaux sociaux avec les fonctions de Gmail.

Au niveau des réseaux de niche, voici quelques concepts originaux :

logo de foursquareFoursquare est un réseau social très particulier : le concept est de récompenser ses utilisateurs via des badges virtuels. Pour les obtenir, il suffit de se rendre dans un lieu donné, aussi souvent que possible. La personne s’étant rendu le plus souvent à cet endroit en devient le maire. L’intérêt est vraiment marquant quand des sociétés comme Flunch décident d’utiliser Foursquare pour récompenser ses clients fidèles

Ainsi, le maire d’un Flunch se verra offrir tous les menus pour le prix de 5€, pendant qu’un client assidu pourra voir une réduction de 50% sur le deuxième plat. Idéal pour inviter un ami… Et le fidéliser à son tour ! Foursquare compte 4 millions de membres (2010).

Logo de CheepLe site Cheep se présente comme un réseau social… mêlé à un comparateur de prix. Le principe est simple : les utilisateurs peuvent publier des… achats. En adhérant à la communauté Cheep, chaque achat est relevé via un plugin, et une mise à jour du statut Cheep se fait en temps réel. Les amis peuvent ensuite commenter, critiquer, publier ses impressions sur un produit (une review)…

Bien sûr, les informations les plus mises en valeur sont le prix et les sites où le produit peut être trouvé. Le réseau se cantonne pour le moment aux États-Unis, mais nul doute que ce modèle s’étendra rapidement, ou, à défaut, pourra intéresser des réseaux déjà existants…

Logo de VoisineoVoisineo permet, à la manière d’un Facebook, de suivre et faire partie d’un réseau… très local. En effet, il se limite à votre quartier. Il vous permet de créer des groupes et  événements locaux (sorties entre voisins, fêtes, centres d’intérêt communs…). Le réseau est né à Lyon, où il a connu un succès assez rapide à sa création, en 2008(de 500 à 5000 utilisateurs en deux mois).

Logo du Diaspora projectEnfin, un logiciel libre nommé Diaspora vient de paraître dans sa première version. Il propose des fonctions similaires à Facebook. Les différences viendront du fait que le réseau se veut décentralisé et mobile. Ainsi chaque utilisateur doit stocker ses données lui même localement et ouvre les accès aux personnes de son choix. Le réseau étant développé de façon libre, chacun peut apporter des modifications. A terme, le réseau veut proposer à ses utilisateurs une navigation privée plus sécurisée, via le réseau Tor, la transmission de données via les torrent, ou même des fonctions de VOIP. Le sujet est à surveiller de près.

Vous l’aurez compris, il existe à présent des réseaux sociaux pour tous les goûts…

Controverses et limites (?)

Les réseaux sociaux sont de très puissants vecteurs de communication. Mais des questions se posent sur leur sujet.

La première et la plus soulevée concerne la protection de la vie privée. En effet, nul ne sait exactement quel est l’usage des données collectées via ces réseaux sociaux. Facebook a longtemps et est toujours attaqué sur ce point.

De plus, la frontière entre vie privée et vie publique n’est pas toujours évidente. Plusieurs licenciements ont eu lieu pour des motifs divers : connexion pendant un arrêt maladie, critique d’un patron, suivi géolocalisé en temps réel…

Il faut aussi garder à l’esprit qu’une fois que quelque chose est publié sur un réseau social, elle risque de ne plus être éditable.

Une des questions qui fut posée traitait de la fiabilité des informations circulant sur les réseaux sociaux : tout le monde pouvant publier quelque chose, il n’est pas sans risque que des canulars circulent. Cependant, une expérience a été réalisée en 2010 par des journalistes, enfermés dans un appartement et coupés des médias, si ce n’est n’est réseaux sociaux. Il s’est avéré que l’information était finalement très fiable, et que l’outil pouvait être un bon complément.

Cependant, les journalistes ont eux aussi été confrontés aux problèmes du temps réel et de la densité des informations. Il est nécessaire de prendre du recul vis à vis de ces informations, et de les trier efficacement.

Enfin, il faut faire attention aux chiffres relatifs aux réseaux sociaux. En effet, ces chiffres ne sont pas toujours révélateurs : il faut prendre le temps de bien comprendre ce qu’ils représentent pour vous ou votre entreprise…

Quelques conseils…

Dans la mise en place d’une stratégie de réseau social, il est important de se poser les bonnes questions :

 

  • Qu’est ce que le réseau social peut apporter à mon entreprise ? Quelle utilité ?
  • Mon absence serait-elle préjudiciable ? Pourquoi ?
  • A qui dois-je m’adresser ?
  • Et par quel réseau ?
  • Que vais-je communiquer ?

Si vous êtes en mesure de répondre à ces questions, vous avez déjà franchi un grand pas !
En suivant ces quelques principes, vous devriez pouvoir mettre en place une mécanique optimale pour votre stratégie de réseaux sociaux.

  • Fournissez un flux régulier d’informations, prenez le temps de vous relire et de vérifier vos informations.
  • Mais ne noyez pas non plus vos contacts par trop informations.
  • Surtout, prenez en compte les retours que vous aurez sur vos publications et prenez le temps d’interagir avec vos contacts. Soyez à l’écoute.
  • Une page très peu actualisée (une publication par mois…) n’aura pas plus d’impact qu’une carte de visite en ligne.

Les réseaux sociaux sont des médias qui ont encore de beaux jours devant eux. Il serait dommage de les mettre de côté dans votre stratégie marketing.

J’espère que cet article vous aura éclairé sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations, ou pour des conseils pour votre stratégie de positionnement sur les réseaux sociaux.

Antoine Cénec, pour Pullseo.

Sources des images : http://www.voisineo.com/http://www.icofinder.com – https://joindiaspora.com/

Les commentaires sont ferms.