14 Fév 2014

5 conseils pour structurer votre boutique en ligne

E-marketing, Expertise, Référencement naturel, Référencement naturel SEO de l'agence Pullseo 5 commentaires

L’eldorado de l’e-commerce c’est fini, on en avait déjà parlé. Cependant, si vous souhaitez tirer votre épingle du jeu dans l’univers impitoyable de l’e-commerce, un des facteurs clés est la satisfaction de vos clients et de vos visiteurs. Pour y parvenir, la structuration de votre site y joue un rôle prépondérant. Aujourd’hui, nous vous donnons 5 conseils pour structurer au mieux votre boutique en ligne.

1. Le site Boutique vs Institutionnel

panierSi vous souhaitez ouvrir un boutique en ligne c’est que vous avez des produits à vendre. Si vous développez votre propre marque, cette boutique ne  vous permettra pas de communiquer sur votre univers, vos valeurs et votre message car vous serez bridé par les fonctionnalité du site e-commerce. Si vous êtes uniquement revendeur, vous n’aurez pas cette problématique. C’est pourquoi la création d’un site institutionnel qui permettra d’informer vos clients et de mettre en avant l’univers de marque peut être envisagée. Cette particularité du site institutionnel s’explique également par la différence en termes d’objectif : le site institutionnel doit appuyer votre message alors que la boutique doit vendre vos produits.

2. Le classement par thème

classementVos produits doivent être classés par thèmes cohérents. En effet, il convient de regrouper ses produits par catégories et sous-catégories. Si vous êtes une boulangerie en ligne (oui, oui ça existe), vous devez classer vos produits par type :

  • baguettes
  • pains longs
  • pains cours
  • sandwichs
  • spécialités
  • viennoiseries
  • pâtisserie…

Comme vous pouvez le constater, nous ne réinventons pas la farine roue. Gardez en tête que les catégories « fourre-tout » sont à proscrire !

3. Le multi-classement des produits

multi-classementMaintenant que vous avez regrouper vos produits par thématiques et que vous les avez classés en catégories, il est possible que certains produits puissent se retrouver dans deux catégories. Ce n’est pas grave, n’hésitez pas à les multi-classer. Cependant, il faut prendre quelques précautions en fonction de votre CMS. Certains CMS, par défaut, proposent de classer vos produits dans plusieurs catégories. Tant mieux profitez-en. D’autres ne le permettront pas et, dans ce cas, il faudra certainement faire appel à votre développeur pour mettre en place une URL canonical (c’est la meilleur solution). Sinon vous pouvez aussi mettre en place une redirection permanente.

4. Privilégiez une arborescence large

arborescencePour faciliter le travail des moteurs, il est indispensable de privilégier les arborescences larges plutôt que profondes. En effet, il convient de mettre en place une arborescence avec 10 entrées de premiers niveau plutôt qu’une arborescence proposant cinq sous-niveau. Nous avions déjà évoqué la structure d’un site sur ce blog dans un article précédent.

5. La stabilité des URL

urlSi vous suivez ces étapes dans l’ordre, ce dernier point ne devrait pas être un problème. En effet, le travail de référencement naturel est réalisé sur une URL car chaque page doit disposer d’une URL spécifique. De ce fait, si vous modifiez vos URL, votre travail de référencement naturel sera anéanti puisque les moteurs de recherche considéreront que cette page est nouvelle. Donc réfléchissez à vos URL une bonne fois pour toutes et ne les modifiez plus. Si vous êtes amené à revoir l’architecture complète de votre site, le premier conseil que l’on peut vous donner et de le faire le moins souvent possible. Ensuite vous devrez mettre en place des redirections permanentes des anciennes URL vers les nouvelles (redirection 301). Si vous effectuez ce genre de modifications, il faut savoir que le positionnement de votre site dans les moteurs de recherche risque d’en pâtir, au moins à court terme. À moyen terme, normalement, votre site devrait récupérer les positions qu’il a perdu. Idéalement, faites-vous accompagner par une agence spécialisée dans le référencement pour limiter les risques.

5 commentaires pour “5 conseils pour structurer votre boutique en ligne”

  1. IFDP says:

    Bonjour,

    Votre article montre bien qu’il ne faut pas mélanger site institutionnel et e-commerce et effectivement, cela ne paraît pas être une bonne solution. Maintenant, pour les personnes qui ont besoin des deux, même si vous risquez de me répondre que cela dépend des cas, je vous pose tout de même la question : privilégieriez-vous un seul domaine avec, par exemple, la boutique en sous-domaine ou en répertoire ; ou deux domaines différents, l’un pour la boutique, l’autre pour le site institutionnel ?

    Merci d’avance

  2. SEO says:

    Bonjour IFDP
    Habituellement, nous préconisons de travailler sur des sous-domaines mais effectivement, ça dépend des cas.
    On peut toujours en parler plus longuement par téléphone si vous souhaitez.
    Cordialement

  3. IFDP says:

    Merci pour votre retour et pour la proposition mais il s’agissait d’une question « par curiosité » car nous ne nous posons pas la question pour le moment.

    Cordialement.

  4. Atepac | http://www.atepac.com/ says:

    Super blog, supers conseils ! Merci ! Tous les e-commerçants vous disent merci :)

  5. François says:

    La stabilité des URL est un conseil précieux, car tous les web-marketeurs mettrons en place des actions de communication et des campagnes publicitaires pour promouvoir leur boutique. C’est pour cela qu’il est conseillé d’optimiser les URL au moment de la mise en ligne de la fiche produit et de ne pas y toucher après. Pour quelle raison ? Lorsque vous créez des liens vers les fiches produits depuis des annuaires et d’autres plateformes, vous devez renseigner une URL. Si vous la changez ensuite, il va falloir la changer sur tous les annuaires et plateformes que vous avez utilisé.

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.