05 Sep 2014

Statistiques Twitter : que peut-on en retirer ?

E-marketing et réseaux sociaux, Expertise, Réseaux sociaux de l'agence Pullseo Aucun commentaire

Depuis la fin du mois d’août, Twitter a enfin ouvert l’accès pour tous à ses statistiques officielles. Il est donc aujourd’hui possible d’avoir, gratuitement et simplement, un suivi statistique pour son compte Twitter et ses tweets en se connectant à l’interface https://analytics.twitter.com. Mais quelles analyses pouvons-nous mener grâce à ces statistiques ?

Un point sur les statistiques disponibles

Tout d’abord faisons un point rapide sur les statistiques proposées par cette nouvelle interface. Nous n’allons pas rentrer ici dans le détail, un grand nombre d’articles sur Internet le font. Rappelons tout de même que l’interface permet, sur un premier écran, de voir le nombre d’impressions, d’interactions et le ratio des deux, tweet par tweet. Ces statistiques sont ici disponibles jusqu’au 1er octobre 2013.

statistiquesDe plus, cette même interface permet, pour les 28 derniers jours, de voir :

  • le taux d’engagement
  • le nombre de clics sur un lien
  • le nombre de retweets
  • le nombre de mise en favoris
  • le nombre de réponses

Un deuxième écran permet d’avoir des informations sur ses abonnés ainsi que leurs principaux centres d’intérêts. Un graphique permet aussi de visualiser la courbe de progression de son nombre de followers depuis le 1er août 2012.

Enfin, un dernier écran permet d’obtenir de nombreuses statistiques sur les cartes Twitter, et leurs interactions, pour peu que vous les ayez activés.

Ce rapide tour d’horizon étant fait, analysons maintenant ces statistiques pour tenter d’en tirer des enseignements et, éventuellement, pour déployer une stratégie d’animation efficace.

Analyse des statistiques du compte de Pullseo

twitter-pullseoPour ce petit exercice, nous avons analysé les statistiques officielles de notre compte @Pullseo. Évidemment, les points que nous avons noté grâce à nos statistiques concernent avant tout notre compte et notre secteur d’activité, qui est l’e-marketing. De plus, nous ne faisons pas preuve d’hyperactivité sur notre compte Twitter (qui a parlé de cordonniers ?). Cependant, via cette analyse, nous avons pu, rapidement, identifier quatre grands enseignements qui peuvent être déclinées, en partie, à d’autres secteurs d’activités.

1) Les tweets disposant d’une image sont plus affichés

En effet, il semble que les tweets qui sont accompagnés d’une image présentent plus d’impressions que ceux qui n’en ont pas. Pour en arriver à cette conclusion, nous avons analysé des tweets équivalent en termes de contenu et de contexte de publication. Ici, ce sont les tweets qui relaient les articles de notre blog.

Et le constat et sans appel : les tweets disposant d’une image ont deux fois plus d’impressions que les tweets qui n’en ont pas. De fait, on peut en conclure qu’il est important de mettre des images à ses tweets pour améliorer leur visibilité.

2) Les tweets disposant d’un hashtag sont plus affichés

Comme pour les images, nous avons mené une analyse sur les tweets qui contiennent des hashtags et ceux qui n’en contiennent pas. Nous avons ici centré notre analyse sur des tweets qui ne disposaient pas d’image. Et là aussi, les chiffres semblent sans appel : les tweets disposant d’au moins un hashtag ont, environ, 60 % d’impressions en plus.

3) Plus d’impressions ne signifie pas plus d’engagement

Ce n’est pas parce qu’on est plus diffusé qu’on obtient forcément plus d’interactions, et donc plus d’engagement. La diffusion peut créer un environnement propice à l’interaction, mais ça ne fait pas tout. Le sujet, la formulation, les hashtags, les mentions présentes…, tout cela fait le succès d’un tweet. Encore une fois, ce n’est donc pas la taille qui compte…

4) Certains jours sont plus propices à l’engagement

Alors que, de notre côté, le jour de diffusion ne semble pas influencer spécialement le nombre d’impressions, certains jours présentent un meilleur taux d’engagement. Ainsi, on constate que le taux d’engagement moyen double le mercredi et le vendredi. Cela signifie donc que nous devons concentrer la publication de tweets sur ces jours en particulier.

Voici donc quelques conclusions que nous pouvons tirer des statistiques proposées par Twitter. Et nous pourrions certainement, en creusant un peu plus, tirer d’autres conclusions intéressantes…mais pas beaucoup plus. En fait, on espère que l’interface de statistiques de Twitter n’en est qu’à ses balbutiements, car cela manque cruellement de fonctionnalités pour des professionnels du marketing.

Ce que Twitter pourrait proposer de plus

stats-supplementL’outil statistique de Twitter est récent, même s’il existe depuis plus d’un an pour certains comptes américains. De fait, certaines fonctionnalités basiques semblent manquer.

La première fonctionnalité manquante est celle qui permettrait de sélectionner les dates de début et de fin des statistiques. Oui, vous avez bien lu : on ne peut pas sélectionner des dates ! Soit on se contente d’une analyse par tweets, qui devient laborieuse quand il y a de nombreux tweets, soit on utilise les statistiques des 28 derniers jours. Autant dire que c’est peu pratique.

L’autre information manquante porte sur la diffusion des tweets. En effet, on connait le nombre d’impressions par tweets mais pas le détail entre les impressions générées par son compte seul et les impressions générées grâce aux retweets. De fait, il est difficile de savoir si notre compte est réellement populaire ou si ce sont les comptes de nos followers qui le sont.

Enfin, il serait intéressant d’avoir un tableau de bord supplémentaire permettant de voir, en un coup d’oeil, les tweets les plus efficaces et, pourquoi pas, les périodes de diffusions les plus propices à l’engagement. Il ne devrait pas être difficile, avec les statistiques d’une année entière, de proposer ce type d’analyse automatisée.

Les statistiques officielles de Twitter sont donc intéressantes mais l’interface se doit d’évoluer rapidement pour répondre aux besoins des professionnels du webmarketing. Et en répondant aux besoins des professionnels, Twitter s’assure d’obtenir des contenus de plus en plus performants et, donc, des utilisateurs de plus en plus engagés sur sa plate-forme.

Sources des images : Depositphotos

Aucun commentaire pour “Statistiques Twitter : que peut-on en retirer ?”

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.