29 Fév 2016

Statistiques Facebook Ads et Google Analytics : Pourquoi tant de différences ?

Expertise, Statistiques Kevin Blettner de l'agence Pullseo 1 commentaire

Si vous utilisez Facebook Ads et que vous mesurez également la performance de vos campagnes sur Google Analytics (GA), il est fort probable que vous ayez remarqué des écarts assez prononcés entre les données de Facebook Ad Manager et de l’outil statistiques fourni par Google. En effet, les deux outils utilisent des façons différentes de compter les clics et les visiteurs, résultant généralement en des résultats bien plus faibles chez GA que chez Facebook. Pas d’inquiétudes, Pullseo est là pour vous expliquer pourquoi !

1. Les paramètres du navigateur du visiteur

Ça peut paraître trivial, mais pour que Google Analytics puisse reporter la visite de l’internaute dans ses rapports, il faut qu’il ait activé le JavaScript, les images et les cookies dans les paramètres de son navigateur. Il peut arriver que certains internautes aient désactivé certains éléments.

2. Méthodes de tracking

Il y a deux façons principales de suivre l’activité d’un internaute : Les cookies // l’adresse IP + L’User Agent (identifiant généré à partir de votre navigateur).achat

  • Via Google Analytics, ce sont les cookies qui sont utilisés. Ainsi, comme nous l’avons vu précédemment, il faut que le navigateur les accepte. Dans le cas contraire, la visite ne sera pas comptabilisée. Cette méthode de comptage permet d’éviter le suivi d’un robot ou d’un crawler.
  • Via Facebook Ads, l’activité est mesurée à partir de l’adresse IP et de l’user agent. Cette méthode est principalement basée sur l’analyse des log. Comme l’IP est utilisée pour identifier les internautes et que les robots et crawler ont, eux aussi, une IP, Facebook Ads ne faisant pas la différence entre les internautes et les robots, c’est normal qu’il reporte plus d’activité que GA.

3. 1ere partie cookies et tierce partie cookies

Parmi les solutions de tracking qui utilisent les cookies, il y a une différence entre les cookies de 1ere et de tierce partie. En effet, les cookies de tierce partie étant mis en place par une source différente du site qui vient d’être visité, ils sont en général bloqués par les navigateurs et les logiciels de sécurité. Google Analytics utilise des cookies de type première partie (cookie a usage réservé à un seul nom de domaine).

4. Les limites du reporting

Sur Google Analytics, la visites d’un site par utilisateur est limité à une visite toutes les 30 minutes. (Si un visiteur revient plusieurs sur le même site durant les 30 minutes après la première visite, il n’est comptabilisé uniquement comme 1 seule visite). Sur Facebook Ad, par exemple, ce genre de comportement n’est pas filtré et enregistrerait l’événement à chaque impression (si un internaute voit 2 fois sur la même publicité durant 30 minutes, il est comptabilisé 2 fois). Ainsi, les impressions sont comptées différemment des impressions uniques. Quant à Google, il filtrera les impressions multiples et ne reportera que les impressions uniques.

5. Comparer des pommes et des oranges : Les clics vs les visites

Il y a une importante distinction à faire entre les clics enregistrés par Facebook Ads et Google Analytics. Sur Facebook Ads, la colonne du rapport qui met en évidence le nombre de clics faits référence au nombre de fois que la publicité a été cliquée par les visiteurs, tandis que sur Google Analytics, le rapport met en évidence le nombre de sessions uniques initiées par les visiteurs.

  • Un visiteur peut cliquer sur une publicité plusieurs fois. Quand une personne clique sur une publicité plusieurs fois pendant la même session, Facebook Ads enregistrera plusieurs clics alors que GA ne comptera ces clics que comme une seule et même visite.
  • Un utilisateur peut cliquer sur une publicité puis, plus tard, durant une session différente, retourner directement sur le site via un marque-page, par exemple. Les informations de la première visite seront toujours enregistrées ainsi, un seul clic peut engendrer de nouvelles visites.

6. Le chargement partiel de la page

Un visiteur peut cliquer sur une publicité, mais il peut aussi faire en sorte de bloquer le chargement de la page en allant visiter un autre site ou en planificationappuyant sur le bouton stop de son navigateur. Dans ce cas, le code de tracking de Google Analytics n’aura eu ni le temps de s’exécuter ni le temps d’envoyer les informations aux serveurs de Google. Néanmoins, Facebook Ads, lui, aura enregistré un clic sur sa publicité.

Selon les estimations de Facebook, le tracking de Google Analytics ne s’enclenchera pas sur 10 à 80% des clics lorsqu’ils sont faits sur mobile, mais ce pourcentage descend à 5% lorsqu’il est fait sur ordinateur. Pour réduire ce pourcentage, vous avez deux solutions. La première consiste à placer votre tag Analytics aussi haut que possible dans l’ordre d’exécution afin de maximiser les chances qu’il se déclenche. L’autre solution consiste à améliorer le chargement de vos pages sur mobile, afin d’éviter que les internautes ne se découragent et partent de votre site avant la fin de son chargement.

7. Le tracking cross-plateforme de Facebook

L’avantage, pour Facebook, c’est que les utilisateurs sont identifiés quels que soient la plateforme qu’ils utilisent. Mobile ou ordinateur, l’utilisateur est toujours logué sur son compte Facebook. Ainsi, Facebook peut facilement identifier un internaute qui a cliqué sur une publication sur son mobile en jour 1 tout en faisant l’achat via son ordinateur en jour 2.

8. Facebook : Date du clic // Google : Date de l’achat1449517122_puzzle

Sur Facebook, les revenus sont attribués à la date où l’internaute a vu la publicité. Sur Google Analytics, ils sont attribués à la date où l’achat a été fait. Ainsi, si un utilisateur a cliqué sur la publicité le 1er Janvier et qu’il a acheté le produit de la publicité le 3 janvier, l’achat apparaitra le 1er Janvier sur Facebook et le 3 Janvier sur Google Analytics.

En conclusion :

En fin de compte, il y a énormément de raisons qui font que les données ne seront jamais les mêmes sur Facebook Ads et sur Google Analytics. D’ailleurs, il y aurait peut-être une opportunité de développer une solution permettant d’harmoniser tout ça, qu’est-ce que vous en pensez ?

Source : www.iconfinder.com

Un commentaire pour “Statistiques Facebook Ads et Google Analytics : Pourquoi tant de différences ?”

  1. AA says:

    si quelqu’un cherche cet article en anglais, tout est là : https://www.quora.com/Why-does-Facebook-ad-data-not-match-Google-Analytics-data

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.