24 Août 2012

Dans le référencement, rien ne sert de courir…

Expertise, Référencement naturel, Référencement naturel SEO de l'agence Pullseo 12 commentaires

En 2012, Olivier Duffez a analysé, sur Webrankinfo, un brevet déposé par Google qui ressemble à un véritable test de sang-froid destiné aux référenceurs. Le brevet indique qu’avant de faire progresser un site, Google joue avec sa position plus ou moins aléatoirement.

Pour les référenceurs expérimentés, ce phénomène a déjà été constaté, et ce depuis belle lurette. La question que l’on peut se poser est la suivante : Pourquoi Google joue-t-il comme ça ?

Éléments de réponses

  1. Parce qu’il a le pouvoir de le faire
  2. Pour tester la présence de quelqu’un travaillant le référencement d’un site
  3. Pour tester la pertinence d’un site sur une requête

dieu googleEh oui ! Malheureusement, Google a le pouvoir de faire ce qu’il veut avec nous  les sites présents sur la toile. Pour certaines sociétés, il a même le pouvoir de vie et de mort sur leur business qui repose en majorité sur le trafic provenant du moteur de recherche. Il est évident que baser sa stratégie de communication uniquement sur les moteurs de recherche est risquée, mais de nombreuses sociétés tirent leur épingle du jeu grâce à cette stratégie. Par contre, si Google vient à se fâcher (modification d’algorithme, filtre, pénalité…), c’est la mort assurée !

WRiLe point 2 est détaillé sur WRI :

L’objectif est de faire réagir celui qui a « optimisé » le positionnement de la page. S’il réagit en retirant la sur-optimisation, le système de Google peut confirmer qu’il s’agissait bien d’une intention de manipuler les résultats (spamdexing). Selon les cas, on peut imaginer que la page sera considérée comme du spam et donc pénalisée (alors même que certaines sur-optimisations ont pu être retirées !).

serveurLe point 3 est un phénomène qui n’est pas nouveau. Il fut un temps où Google avait indiqué faire bondir en avant certains sites pour tester leur pertinence et leur capacité sur des requêtes à fort trafic.

Rendez-vous compte de l’impact : du jour au lendemain, vous apparaissez sur une requête concurrentielle en 3ème ou 4ème position.

  • Google va pouvoir tester le temps de réponse du serveur et le comparer à ses données précédentes (pour voir si le serveur tient la charge)
  • Google va pouvoir analyser votre CTR (Taux de Clic) dans les pages de résultats et le comparer aux concurrents. Si votre CTR est bon, il y a de fortes chances pour que vous gagniez des positions.
  • Google va pouvoir analyser le temps passé sur le site… et tout un tas d’autres indicateurs car votre site va devenir visible rapidement.

La « prime de fraicheur » est un phénomène similaire.

Je m’égare ?

Tout ça pour en arriver où ? Ne vous précipitez pas ! Un référencement rapide n’est pas toujours synonyme de succès à long terme

Lorsque j’ai découvert le métier et que j’ai mené ma première campagne de référencement, je suis arrivé dans une société qui avait trop de travail pour un simple stagiaire. Et une de mes premières réflexions a été de me dire : « pourquoi se précipiter aujourd’hui alors qu’on peut encore le faire correctement demain » (pour des tâches tels qu’une optimisation de meta tags, une analyse dans Google Webmaster Tools ou soumettre son site à un annuaire). L’algorithme n’était pas aussi rapide à l’époque et les modifications sur un site prenaient du temps avant d’être indexées. Il valait donc mieux réfléchir à réaliser la bonne action plutôt que de réaliser quelque chose d’approximatif et moins pertinent. Il fut un temps, les mises à jour étaient faites la nuit…

Mais quelque soit la rapidité de Google aujourd’hui, un principe prévaut toujours : ne vous précipitez pas !

Source : Centerblog – Dumb.com – Webrankinfo – Iconfinder

12 commentaires pour “Dans le référencement, rien ne sert de courir…”

  1. Magic Elites says:

    En effet, en référencement, rien ne vaut la patience et la logique.
    Et ceci aussi bien sur les optimisations on-page comme tu le cite que sur le netlinking.
    Au niveau du netlinking, le timing est vraiment essentiel.

  2. Presta Ref says:

    Etre sûr de ces actions en ref permet de garder la tête froide. L’expérience est importante dans ce métier.

  3. Rédaction Web says:

    C’est un bon conseil ne pas se presser parce que les algorithmes changent à des vitesses grand V. Il faut prendre le temps d’analyser les enjeux et après prendre une décision.

    Merci pour ton billet, il est bien écrit et simple à comprendre

    Alexandra

  4. Christian@logiciel seo says:

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce brevet ne passera pas inaperçu !
    Google qui voulait foutre la trouille à tout le monde, pour le moment, sur cette « dance, c’est raté ;-)

  5. Jérémy says:

    Avant d’agir il faut réfléchir et ce n’est pas valable que pour le SEO ;) Je suis tout à fait d’avis que cette ruse est utilisée depuis un bon moment par Google, j’ai déjà remarqué des fluctuations « improbables » sur certains de mes sites il y déjà plusieurs années.

  6. Papy Spinning says:

    Le premier à avoir déterré ce brevet est Gasy le Magnifique. Petite précision par rapport à WRI.

  7. tutoriel référencement says:

    Google est de plus en plus fourbe.

    Si nous sommes sûrs de nos optimisation, il n’y a pas de quoi avoir peur en supprimant tout et retester une autre méthode.

    Soyons plus fort que Google ^^

  8. Referencement Nice says:

    Je suis d’accord sur le fait que l’on doit être sûr de notre optimisation mais en ce qui concerne le netlinking, c’est déjà plus difficile, plus obscur. Le mieux est donc de garder la tête froide et d’avancer à petits pas.

  9. gold account says:

    Le rapport Google Transparency affiche depuis 2010 les chiffres concernant deux types de requêtes adressées à Google par les gouvernements dans le monde : les retraits de contenus illégaux et les demandes de renseignements sur les utilisateurs . L’opérateur américain révèle également graphiquement l’ historique du trafic vers les services Google sur la planète, ces représentations permettant surtout de visualiser les perturbations liées aux blocages de ses services ou aux pannes.

  10. Sylvain@Agence Animation Monica Médias says:

    Un opérateur qui a le monopole de l’analyse et du diagnostic, c’est big brother…
    Il ne reste plus qu’à suivre comme des moutons, sauf que le berger peut crier au loup.

  11. Kevin @ Referencement Internet Cp says:

    Très instructifs, merci d’éclairer ma lanterne :)

  12. Paul says:

    Je suis sûr que d’autres responsables de site Web auraient bien besoin de prendre ce site pour plan, attendu que son genre terriblement épuré et le rédactionnel est vraiment génial, convivial et abondant. si vous etes un pro dans votre thématique !

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.