24 Oct 2012

Linkbaiting : étude de cas

A propos de nous, Expertise, Référencement naturel, Référencement naturel SEO de l'agence Pullseo 10 commentaires

Sur ce blog, on préfère habituellement mettre nos clients en avant car nos résultats parlent pour nous. Pour une fois, nous vous proposons une petite étude de cas sur le linkbaiting généré par notre site/blog pullseo.com.

Régularité

Certains lecteurs nous suivent depuis la première heure. Cependant, pour les autres, vous aurez remarqué que, depuis janvier 2010, nous rédigeons un billet par semaine avec une régularité exemplaire : aucune semaine ne manque à l’appel !

Cette régularité nous a permis de générer un trafic régulier et croissant.

visites-pullseo-2010-2012

source-trafic-pullseoCette régularité nous a également permis de varier nos sources de trafic de façon à réduire la part des moteurs de recherche à un peu moins de 50%.

Notre visibilité sur les réseaux sociaux a, elle aussi, progressé bien que nous n’ayons pas déployé de réelle stratégie de communication sur ces médias (il parait que les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés…).

Expertise

Nos billets nous offrent aussi la possibilité de démontrer notre expertise auprès de prospects et de clients. En effet, nos articles de fond permettent de mettre en avant notre vision du métier ainsi que notre expérience et cela rassure les prospects et clients. Si nous devions prendre un exemple concret, ce serait le cas d’un client qui a souhaité signer un contrat avec nous suite à notre retour d’expérience sur Google Panda.

referencement naturel GoogleEt ces articles de fond ne servent pas qu’à prouver notre expertise puisqu’ils vont jusqu’à se positionner dans les SERP, et pas forcément où on les attendait. Nous sommes, par exemple, positionnés sur les requêtes [Foursquare] et [Foursquare France] avec un billet qui donne des explications sur le flop de Foursquare en France. Nous sommes également positionnés sur la requête [Custom 77] grâce à notre étude de cas marketing sur le fabriquant de guitare.

Plus qu’un simple reflet de l’expertise, nos articles sont de véritables leviers de génération de trafic et de conversion. Et l’attention que nous portons à nos billets se ressent, régulièrement, via la qualité de notre lectorat (si on en juge par les commentaires). Une preuve, s’il en fallait une, que le blog est nécessaire dans une stratégie de développement de son activité, quelle qu’elle soit.

Backlinks

citations-backlinksEt c’est là que le mythe du linkbaiting entre en action. Avant de blogger régulièrement, quand l’auteur de ce billet a commencé le métier de SEO, il n’y croyait pas vraiment. Pourtant, ce n’est pas un mythe mais bel et bien une réalité. Grâce à la qualité de nos billets, nous avons acquis une soixantaine de liens naturels (remontés depuis notre WP) avec des ancres, des cibles et des pages de liens variées (ce volume de backlink est une relativement belle performance pour une agence qui n’a ni la notoriété ni le volume de publication d’une agence comme Axe Net et qui n’a pas mis en place de stratégie de linkbaiting avancée).

Certes, ces quelques liens ne sont pas suffisants pour mener à bien une stratégie de référencement naturel, mais ils sont gratifiants et ce sont de très bons liens. Alors, pourquoi s’en priver !

Et au-délà

Pour les référenceurs que nous sommes, le backlink parait être une fin en soi. Mais ce n’est pas le cas ! Au-delà du lien, grâce à vos billets, vous pouvez générer des prospects, informer et fidéliser vos clients… Nos billets sont un bon support en avant-vente.

Des billets de qualité permettent également d’aller au-delà du web et d’être cité dans les journaux, voire même d’être interviewé. Et ça a justement été notre cas avec une interview, que vous pouvez écouter ci-dessous, dont le sujet était…Foursquare. Étonnant, non ?

[audio:Foursquare.mp3]

Et vous, quelle est votre expérience en linkbaiting ?

Morceaux choisis de nos backlinks : 

10 commentaires pour “Linkbaiting : étude de cas”

  1. lereferenceur says:

    Avant Juillet 2011 vous publiez combien de billet à quelel fréquence ?

    Vous êtes combien de rédacteurs sur le blog ?

  2. Pierre says:

    1 billet par semaine, c’est énorme … j’ai essayé mais pas le temps ou pas l’envie …

  3. SEO says:

    A partir de janvier 2011, on a publié 1 billet par semaine. Donc avant juillet 2011, idem.

    Et si la question concernant la période « avant janvier 2011 » : les billets étaient publiés sans fréquence particulière avec un contenu présentant les clients. Ce n’était pas des billets de fond.

    Nous avons toujours été 2 rédacteurs. Ce qui permet d’écrire en alternance et de faire parfois des mini-brainstorm avant la rédaction.

  4. Chloe says:

    Je suis assez d’accord avec Pierre : réussir à publier un article par semaine pendant une durée longue est difficile. Au fur et à mesure que le temps passe, on perd l’envie même si on a du temps (à part si c’est pour le business).

    Je pense aussi qu’il faut que plusieurs personnes s’en occupent en simultanné pour que cela fonctionne : 2 rédacteurs, c’est déjà pas mal.

    Bonne continuation.

  5. Ismaël @ agence conseil marketing says:

    J’utilise la même technique (sans avoir les mêmes résultats pour le moment).

    Je trouve cela plus gratifiant que de faire du netlinking. Et les résultats peuvent même être plus importants.

  6. LaurentA says:

    Belle stratégie. Effectivement parler de son métier, de soi, de ses clients permet de commencer à nouer une relation avec ses prospects. Ce sont ces liens qui font la relation et qui permettent d’aller ensuite vers transaction pour proposer une prestation de référencement à ces personnes. Bravo !

  7. Cycy says:

    Il est en effet beaucoup plus payant de faire du linkbaiting que du netlinking classique, même si l’investissement en temps est au début plus élevé.
    Une page faite pour le inkbaiting comme http://www.webmaster-referencement.fr/page-polemique.html m’a permis de multiplier par 100 mon trafic (pendant un seul jour hélas :) et m’a permis d’obtenir quelques tweets et retweets, et j’ai un peu monté sur certains mots-clés. Je pense que cela a été beaucoup plus efficace qu’une inscription dans une dizaine d’annuaires…

  8. rédaction web says:

    Merci pour ce billet!
    Il est vrai que le backlink seul n’est pas suffisant pour le référencement, mais ceci ne veut pas dire qu’on doit pour autant le négliger!

  9. 21interactive says:

    les annuaires sont de toute facon bannis. les communiqués de presse sont également la cible de Google depuis un an. Avec cela, reste à miser sur des liens de haute autorité, et des articles à thématiques s’intégrant dans des blogs bien notés. le principal est de trouver le bon site ou le bon blog pour faire cet échange.

  10. SEO says:

    @21interactive : Les annuaires ne sont pas tous bannis. Certains sont bons et apportent des liens de qualité !

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.