26 Mar 2013

L’imprimante 3D et 4D : deux révolutions numériques !

E-marketing et réseaux sociaux, Veille & nouveautés SEO de l'agence Pullseo Aucun commentaire

L’édition n’est pas notre domaine de prédilection. Nous laissons d’ailleurs volontiers cette expertise à notre partenaire : la maison d’édition Carré Blanc. Cependant, quand deux (r)évolutions majeures du secteur voient le jour et qu’elles impactent le monde du numérique, on ne peut s’empêcher d’en parler.

L’imprimante 3D, c’est quoi ?

imprimante 3DPour faire simple, il faut imaginer une imprimante qui réalise des objets en trois dimensions grâce à de la poudre à base d’eau et de sel. Elle « découpe » le fichier 3d en fines tranches de quelques millimètres et fabrique l’objet qui, jusqu’à présent, restait virtuel.

Le coût d’une telle imprimante a largement baissé (entre 1000 et 2000 €) et devient donc accessible. Il y a fort à parier que dans quelques années, cette imprimante équipera le particulier.

Les possibilités offertes par cette technologie sont immenses :

  • Pour l’industrie, les gains sur le prototypage sont importants (réduction de 97 % des coûts de production selon l’armée américaine et de 83 % le temps de production) et donc les gains de temps pour la mise sur le marché sont également non-négligeables.
  • Il deviendra également plus facile de faire tester ses produits par des échantillons de consommateurs (via un simple envoi de mail) ou même d’offrir des goodies dans les magasins (présence d’un QR code sur un produit qui permet de télécharger un fichier 3D et de l’imprimer)
  • Pour les consommateurs, à partir de fichiers sources, ils pourront personnaliser leurs objets (coque de téléphone, figurines, accessoires…)

La seule limite est votre imagination (et le matériau utilisé pour fabriquer la pièce). A partir d’engrenages et d’assemblage, il est même possible de réaliser des produits complexes.

Après la 3D, l’imprimante 4D

C’est le Journal du net qui nous fait découvrir l’imprimante 4D. L’imprimante 4D permet de réaliser des objets qui se transforment d’eux-mêmes, « sous l’effet d’éléments extérieurs. Aujourd’hui, les matériaux intelligents de Skylar Tibbits adoptent une forme pré-définie dès qu’ils entrent au contact de l’eau. Demain, ils réagiront à l’air, au son, à la température, à la lumière (…) ».

Là aussi, les possibilités offertes sont immenses. Bien que l’impression 4D n’en soit qu’à l’étape expérimentale, le professeur du MIT Skylar Tibbits imagine déjà « des canalisations qui s’adaptent au débit, des voitures qui réagissent à la pluie, des récipients qui changent de taille selon la température de leur contenu… »

L’imprimante 4D révolutionne bel et bien le monde physique et le monde numérique car on pourrait aussi envisager de faire évoluer ses éléments via des impulsions électriques binaires…

Mais attention aux dérives !

gun 3DEn effet, grâce à une imprimante 3D, un jeune homme a réussi à produire une arme à feu. Certes, l’exemple est un peu extrême mais il a mis ses plans de création en ligne et un projet open-source a vu le jour : Defense Distributed – the wiki weapon project. L’administration américaine a même accordé le droit de distribution de ses produits à Defense Distributed.

Une révolution est bel est bien en marche mais comme toujours, certaines limites sont à mettre en place…

Sources : Fonctionnement d’une imprimante 3D – Journal du net – Blog Rhino 3D – Defcad.org – Printairworld

 

Aucun commentaire pour “L’imprimante 3D et 4D : deux révolutions numériques !”

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.