25 Fév 2016

Les nouvelles réactions de Facebook : Conséquences concrètes sur vos pages

A propos de nous Kevin Blettner de l'agence Pullseo Aucun commentaire

Nous avions fait un billet lors de l’annonce par Marc Zuckerberg d’un nouveau set d’émoticônes censées remplacer le simple j’aime afin de coller plus précisément aux réactions que les internautes voulaient faire passer. Nous avions fait nos petites propositions concernant ces nouvelles réactions et nous ne sommes pas peu fiers d’être tombé juste.

En effet, depuis quelques jours, vous avez pu voir apparaître sur vos pages Facebook une palette complète de nouvelles réactions qui s’additionnent sur chacun de vos nouveaux posts. Pour les retardataires, les voici :

Nouvelles réactions facebook

Ce sont donc, en français dans le texte, les réactions : « J’adore », « Haha », « Wouah », « Triste » et « Grrr » qui s’ajoute au fameux « J’aime ».

Pour pouvoir faire son choix sur ordinateur, il vous suffira de passer votre souris sur le bouton j’aime sans cliquer dessus. Sur mobile, c’est tout aussi facile, après avoir mis à jour votre application Facebook , vous n’aurez plus qu’à laisser votre doigt appuyé sur le bouton j’aime pour voir apparaitre ces nouvelles réactions.

À quoi servent ces nouvelles réactions Facebook pour les community manager ?

Comme nous l’avions précisé lors de notre précédent article, Facebook tend à privilégier les interactions sociales positives afin de ne pas effrayer les annonceurs. Ainsi, on peut imaginer plusieurs choses :

  • Pour le moment, les réactions sont toutes comptées comme une interaction avec votre post, mais à terme, il est envisageable que les réactions positives soient plus mises en avant que les négatives. En effet, un post qui aurait un nombre important de « Grrr » peut signifier qu’il est impopulaire et qu’il ne mérite pas de se retrouver dans la majorité des fils d’actualités.
  • Les deux réactions « Haha » et « Wouah » peuvent potentiellement aider à catégoriser le type de page sur lequel vous vous trouvez. Imaginons que vous soyez sur une page ayant comme vocation à faire rire ses abonnés, si l’ensemble de ses publications comportent un nombre important de « Haha », la page pourrait être mise dans une catégorie spéciale « page amusante ».
  • Facebook étant hyper puissant dans le profilage de vos émotions, de vos habitudes et de vos relations, il est aussi envisageable qu’il sélectionne les publications à mettre en avant dans votre fil d’actualité en fonction de votre humeur du jour et en concordance avec les réactions que ces publications ont eu.
  • Enfin, avantage et non des moindres, les publicités pourront être mieux ciblées. Suite logique du point précédent, une personne qui est de mauvais humeur aura moins tendance à consommer et ne serait donc pas une bonne cible pour certaines publicités.

Quoi qu’il en soit, même si cet ajout ne révolutionnera pas la face (book) du monde, il reste à voir s’il sera utilisé par les internautes et si les données qu’il remontera seront utilisables par les community manager. De plus, ces nouvelles émotions permettront un ciblage encore plus « comportemental » et vont très certainement influencer l’algorithme d’affiche des publications  dans les flux des abonnées (le fameux Edge Rank). Une façon de plus de vendre de la publicité à toutes les marques qui ne suciteraient pas assez d’engagement fort (« Haha » ou « Wouah »)…

Et vous, vous avez des idées sur les utilisations potentielles que nous pourrions en faire ?

Aucun commentaire pour “Les nouvelles réactions de Facebook : Conséquences concrètes sur vos pages”

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.