23 juin 2011

Les 7 péchés capitaux du SEO

E-marketing et réseaux sociaux, Expertise, Référencement naturel par l'agence Pullseo 7 commentaires

Le référencement est encore un domaine hasardeux (si, si!). Les agences spécialisées dans le référencement côtoient des professionnels du web qui n’ont pas forcément de connaissances dans le milieu, car ce n’est pas leur coeur de métier. La semaine dernière, nous vous parlions des qualités des référenceurs. Cette semaine, nous nous sommes intéressés aux défauts que nous avons rencontrés sur la toile.

L’orgueil

Le métier de référenceur exige une certaine humilité. Les paramètres agissant sur le référencement sont tellement nombreux qu’il est impossible d’être infaillible. Ne jamais remettre en question ses acquis, c’est se garantir une chute…dans les pages de résultats !

Le travail de référenceur est incertain. Déclarer que l’on possède une méthode infaillible est donc une faute certaine ! (sauf après utilisation du baume référencement ;-)

L’avarice

Retour sur investissement

Le référenceur peut s’aider d’outils pour augmenter son efficacité et sa rentabilité. Mais les outils les plus performants sont bien évidemment payants.

Ne perdez pas de vue vos objectifs : le référencement offre un retour sur investissement conséquent. Si vous pouvez acquérir un outil performant qui vous fera gagner du temps, n’hésitez pas ! Le temps, c’est de l’argent, et il faut savoir investir pour gagner plus !

L’envie

Lors de la mise en place de votre stratégie de référencement, il est inévitable que vous tombiez sur les sites de vos concurrents directs.
Au lieu de constater simplement leur positionnement sur une requête précise, allez plus loin. Observez le site entier, cherchez d’autres expressions clés, confrontez sa maquette et la votre, sa réputation : ayez envie de passer devant lui, mais surtout, ayez tous les éléments qui vous le permettront !

D’ailleurs, quand vous serez sur le site de vos concurrents, vous tomberez peut être (sûrement?) sur du contenu optimisé, de qualité, unique, et mieux positionné que vous. Résistez à la tentation de copier son texte ! Cela ne vous apportera strictement rien !

La colère

Pour le référenceur, il peut être frustrant de voir que ses efforts ne paient pas sur l’expression de son choix. Sur un coup de sang, il peut même décider d’utiliser des méthodes peu scrupuleuses. Pourtant, c’est vrai : si vous ne pouvez pas grimper dans les SERP (pages de résultats), vos concurrents peuvent descendre !

Vous entendrez alors parler de Google Bombing et d’intervention sur les suggests pour entacher la réputation de vos concurrents, voire de spam report !

Mais toutes ces méthodes sont de mauvaises idées. Liées à l’orgueil : le référenceur doit se remettre en question et changer ses méthodes de travail, plutôt que de saboter le travail des autres !

La luxure

Le référencement, c’est un peu comme une drogue : plus on en fait, plus on a envie de tester de nouvelles choses. Cependant, attention à la drogue dure du référencement : le référencement “black hat” est hautement déconseillé ! En effet, ces méthodes sont explicitement interdites par Google. Transgresser ces règles peut directement mener à l’effet sandbox !

N’oubliez pas non plus que le référencement n’est l’optimisation que d’un seul canal de communication. Ne restez pas le nez collé sur un canal unique ! Multipliez les canaux, variez les substances plaisirs pour une meilleure synergie : le référencement seul ne suffit pas toujours !

La gourmandise

Le référencement, c’est une histoire de dosage.

Lors de votre netlinking, gardez à l’esprit qu’il vaut mieux acquérir doucement et proprement ses liens : obtenir un trop grand nombre de liens sur une durée réduite (voire dès le lancement du site !) ne provoquera qu’un effet sandbox…

Optimiser son site, c’est très bien, mais le suroptimiser, c’est trop ! Google le dit, et le répète sans cesse : pensez aux internautes avant tout ! Le contenu est essentiel : il doit aussi être lu, pensez y !

La paresse

Le problème majeur du référenceur est le manque de temps. Pour s’aider dans son travail, il est possible d’acquérir des logiciels, dans le but d’optimiser et de rentabiliser son temps de travail.
Seulement, il ne faut pas tomber dans l’automatisation à outrance ! D’une part, parce que le travail est toujours de meilleur qualité quand il est fait à la main. D’autre part, parce que si un des outils n’est plus valable, vous vous sentirez désarmés !

Le netlinking est un réel enjeu dans le référencement. Diverses offres vous proposent de récolter des centaines de backlinks pour un coût modique ! Par gain de temps et appât du résultat, il est très tentant de souscrire à ces offres…

linking douteux

Ces offres, en plus d’être peu convaincantes, n’ont qu’un effet négatif. Au mieux, elles n’auront aucun effet sur votre référencement. La plupart des liens sont obtenus par soumission automatique (et duplicate) de description sur des annuaires de qualité douteuse !

Le référencement sera encore longtemps encombré par des pratiques douteuses. C’est à vous d’être vigilants lors de la souscription de tout service !

Confessez vous ! Êtes vous coupable d’avoir pêché ? ;-)

Crédits photos : StuffsforallZazzleIcofinder

7 commentaires pour “Les 7 péchés capitaux du SEO”

  1. Sylvain (baume inside) says:

    Un grand merci pour le clin d’oeil :-)

  2. antoine says:

    Il faut bien faire connaître la recette gagnante à plus de monde ! ;-)

  3. Julien says:

    Maintenant, un petit sondage : Lequel est votre préféré ?
    Personnellement : La gourmandise

  4. Christophe BENOIT says:

    Comme Julien, j’avoue que mon préféré est la gourmandise. Savoir que l’on a un réservoir de sites à notoriété importante qui permettront de booster facilement et rapidement sur des requêtes intéressantes est assez délectable.

  5. Aurélien says:

    Belle approche, merci

  6. le marimba says:

    Je succombe souvent à la gourmandise, comme tous les référenceurs impatients. Résultat des courses : un site suroptimisé qui se prend une belle sandbox depuis 1 mois. Ah, pêché, quand tu nous tiens…

  7. Gilles Vitu : Web 2.0 says:

    Amusant et pourtant tellement vrai ! Les péchés sont finalement des comportements naturels à tout être humain… mais qui prennent des envergures extravagantes lorsqu’ils sont poussés à l’extrême.

    Bien amicalement,
    @Gilles_Vitu

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.