27 Juin 2012

Les 5 piliers pour analyser vos statistiques

E-commerce, Expertise, Statistiques SEO de l'agence Pullseo 1 commentaire

Après notre guide méthodologique pour suivre les sous-domaines dans Google Analytics, revenons aux bases de l’outil, en espérant qu’il restera gratuit encore quelques temps…

1. Le marquage

tag pageLa première étape avant de pouvoir utiliser Google Analytics (ou tout autre outil) est de mettre en place le marqueur de suivi sur le site. Ce marqueur est très souvent un code javascript ou une image d’un pixel à intégrer sur toutes les pages de votre site. Ce détail à son importance car si vous oubliez de marquer l’une ou l’autre page, vous pouvez dire adieu à la fiabilité de vos données. En effet, il y a de fortes chances pour que l’outil de statistiques considère que l’internaute qui est arrivé sur cette page (sans marqueur) a quitté le site…

Normalement, avec un CMS, ce problème ne survient pas si vous ajoutez le marqueur de suivi dans votre footer.php (pied de page) ou dans votre header.php (en-tête de page) suivant le type de marqueur.

2. La conversion et l’entonnoir

Conversion

Une fois ce marquage réalisé, il est nécessaire de mettre en place vos objectifs. Nous ferons peut-être un billet, un jour, sur le choix des objectifs mais en attendant, réfléchissez en termes de business : quelle action, sur mon site, est génératrice de business :conversion

  • Est-ce le passage d’une commande ?
  • Est-ce le remplissage d’un formulaire de contact ?
  • Est-ce un appel téléphonique ?

L’objectif de cette étape est de bien définir quels sont les objectifs de votre site, en d’autres termes, que doit faire l’internaute pour que vous génériez du chiffre d’affaires. Il n’est pas rare d’avoir plusieurs objectifs sur un même site.

Pour certains objectifs, il sera peut-être nécessaire de se pencher sur les évènements de Google Analytics.

Entonnoir de conversion

Une fois que le ou les objectifs sont définis, on peut configurer l’entonnoir de conversion, ce qui vous permettra d’optimiser chaque étape du processus de conversion. Cet élément est essentiel pour améliorer les performances de votre site.

3. Les évènements

evenementLa force (ou la faiblesse) de Google Analitycs dans le suivi des conversions réside dans le fait que l’on ne peut suivre que l’arrivée d’un internaute sur une page précise (suivi uniquement de l’appel d’une URL). Cependant, on peut vouloir mesure, par exemple, le volume de visionnage d’une vidéo, ou le volume d’un clic sur un bouton (qui ne génère pas une nouvelle page)…

C’est dans ce cas que les évènements viennent à votre aide. En effet, le paramétrage des évènements se fait grâce à un code javascript que l’on intègre sur le « clic à traquer ». De ce fait, n’importe quel clic sur le site peut être suivi en lui appliquant un code de suivi.

4. Les segments, les variables personnalisées et rapports personnalisés

Les segments et les rapports personnalisés ont le même but : permettre une analyse plus fine par rapport à ce que propose, de base, Google Analytics.

Les segments

segment Google AnalyticsUn segment permet de catégoriser le trafic de votre site. Vous pouvez presque tout segmenter (sous réserve d’avoir les données) :

  • Le trafic sur une partie du site (via l’url ou le chemin de navigation)
  • Le trafic provenant d’une source définie
  • Les visiteurs ayant visités plus d’un certain nombres de pages

Une fois que votre segment est créé, vous pouvez utiliser tous les rapports à votre disposition pour analyser votre segment de visiteurs.

Les variables personnalisées

Les variables personnalisées permettent un « marquage manuel » des pages de votre site. Grâce à ce marquage, vous pouvez réaliser vous-même, directement sur votre site, une catégorisation de vos pages. Cette fonctionnalité est très pratique pour les sites qui n’ont aucune structuration de leurs URL.

Les rapports personnalisés

rapport personnalisé Google AnalyticsParfois, on a besoin de réaliser des versions allégées des rapports standards ou de croiser des données fournies dans Google Analytics. Dans ces cas, vous allez utiliser les rapports personnalisés. Vous souhaitez un exemple de statistiques qui nécessitent un rapport personnalisé ? Le volume de conversion et le volume de visites par source de trafic.

5. La définition de ses KPI

Un KPI (Key Performence Indicator), ou « indicateur clé de performance » en français, est une statistique ou une agrégation de statistiques qui vous permet de suivre la performance de votre site web.

KPILes premiers indicateurs qui vous viennent à l’esprit sont :

  • le volume de visites,
  • le temps moyen par visite,
  • le nombre de pages vues par visite,
  • le volume de conversion

Mais ce ne sont pas les seuls KPI qui existent. En fonction de votre business, de votre organisation et de vos objectifs vous pourrez mettre en place des indicateurs qui sont en adéquation avec vos besoins.

Un webmarketer n’aura pas besoin des mêmes données et du même tableau de bord qu’un directeur des ventes ou que le pôle développement. Pour le premier, son tableau de bord et ses indicateurs seront orientés sur la création de trafic et sur la conversion, pour le chef de vente, son tableau de bord sera orienté sur le chiffre d’affaires et les produits générateurs de marge alors que le développeur orientera son tableau sur des données plus techniques (temps de chargement, erreur 404…).

Dans tous les cas, un bon tableau de bord n’est constitué que de 5 ou 6 indicateurs de performances. Il peut offrir plus de détails mais une vision « macro » est à privilégier.

En bonus : La synchronisation de vos comptes

synchronisation des comptes GoogleGoogle Analytics vous offre la possibilité de synchroniser vos comptes Adsense, Adwords et Google Webmaster Tools. Cette synchronisation vous permet de retrouver toutes vos données au même endroit, d’en faciliter la lecture et de croiser certaines données. On aurait aimé retrouver l’utilisation des rapports personnalisés avec ces données hétérogènes mais ce n’est malheureusement pas possible.

Source : http://www.iconfinder.com/

Un commentaire pour “Les 5 piliers pour analyser vos statistiques”

  1. echange de lien says:

    Améliorer son positionnement dans les SERP c’est bien, mais si on ne sait pas mesurer et analyser les résultats, c’est difficile de calculer son ROI.

    Le mieux est de créer 2 profils, dont un qu’on ne touche pas, pour toujours avoir les données en cas d’erreur ou de fausses manip.

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.