21 Fév 2012

Le suivi des sous-domaines dans Google Analytics

E-commerce, Expertise, Statistiques SEO de l'agence Pullseo 11 commentaires

Si vous gérez des sites de grandes envergures, il y a fort à parier que vous possédez plusieurs sous-domaines. En fonction des sites, les sous-domaines apportent de réels gains en termes de référencement naturel. Cependant, vous vous rendez compte qu’il est difficile d’effectuer un suivi statistique correct. Voici donc une solution simple qui vous évitera de générer un code Google Analytics par sous-domaine.

La problématique

En effet, Google Analytics ne sait pas gérer correctement les sous-domaines de façon native ce qui biaise complètement les études statistiques. Comme Analytics ne se base que sur l’URI et non sur le nom de domaine, vous ne pourrez pas les différencier si vous possédez les mêmes URL sur deux sous-domaines différents.

Rappel sur la constitution d’une URL

Une URL (Unified Ressource Location) est composée de plusieurs éléments distincts. Pour notre exemple nous utiliserons l’URL suivante : http://www.exemple.com/dossier/page.htm. L’URL se décompose de la façon suivante :

  • Le protocole utilisé : de base, le navigateur ajoute http:// mais il existe d’autres protocoles comme le https:// ou ftp:// … Dans notre exemple http://www.exemple.com/dossier/page.htm
  • Le sous domaine : il sert à créer des sections sur votre site. Le sous-domaine le plus utilisé est le www (pour World Wide Web) mais il peut très bien être remplacé par « site » ou « image » ou « blog »… Dans notre exemple http://www.exemple.com/dossier/page.htm
  • Le nom de domaine : il identifie votre marque et votre site. Dans notre exemple http://www.exemple.com/dossier/page.htm
  • L’extension du nom de domaine : normalement, l’extension du nom de domaine identifie votre zone de chalandise et/ou votre organisation (.com, .fr, .org…). Dans notre exemple http://www.exemple.com/dossier/page.htm
  • L’URI (Unified Ressource Indicator) : L’URI est composé des éventuels dossiers (http://www.exemple.com/dossier/page.htm), du nom de la page (http://www.exemple.com/dossier/page.htm) et de son extension (http://www.exemple.com/dossier/page.htm).

Comme Google Analytics se base uniquement sur l’URI pour afficher ses statistiques, il devient difficile de dissocier les résultats pour chaque sous-domaine.

La solution

Heureusement, Google a pensé à tout et propose une solution pour arriver à vos fins.

1) Générer un nouveau profil et un nouveau marqueur

Dans votre nouveau profil, sur la page de génération du marqueur, il faut indiquer à Google Analytics que vous possédez plusieurs sous-domaines.

sous-domaine-google-analytics

Si vous êtes attentif, Google Analytics va ajouter automatiquement la ligne

 _gaq.push([‘_setDomainName’,’pullseo.com’]);

Attention : Google Analytics a oublié un « . » avant votre domaine. Ce point est nécessaire pour le bon fonctionnement du marqueur :

_gaq.push([‘_setDomainName’, ‘.pullseo.com’]);

2) Implémenter le nouveau marqueur

Comme vous avez créé un nouveau marqueur, il est nécessaire de l’implémenter sur votre site. Il viendra donc remplacer le marqueur que vous aviez implémenté auparavant (ou il vous suffira d’ajouter la ligne supplémentaire).

3) Filtrer le profil

Dans ce profil, vous allez créer un filtre pour analyser le trafic d’un sous domaine particulier. Dans notre exemple, nous analyserons le sous domaine « WWW ».

Filtre Google Analitycs sous domaine

Dans le champ du filtre, il est important de sélectionner « Nom d’hôte » pour que vous puissiez définir le sous-domaine et le nom de domaine que vous souhaitez rattacher à ce profil.

4) Attendre

Avec les statistiques en temps réel, on aurait envie de croire que l’on peut vérifier, en temps réel, si le marqueur suit les bonnes statistiques… et la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu… Autrement dit, vous êtes donc réduit à attendre la génération de statistiques sur quelques jours complets pour en tirer des conclusions fiables.

5) Vérifier les résultats

La dernière étape est la plus importante : vérifier que vos données sont correctes. Il faudra donc que vous jouiez avec les filtres pour vérifier qu’à partir du profil principal filtré, vous avez les mêmes données dans le profil de votre sous-domaine. A vous de trouver la catégorie la plus facile à filtrer : par URL, par TITRE, par Chemin de la page niveau 1…

Filtre Google Analytics profil principal

Petite astuce : dans votre filtre, faites attention au résultat de la page racine « / ». Si vous l’oubliez, vous aurez l’impression que vos données ne sont pas justes alors que ça sera le cas.

La procédure

Maintenant que vous savez comment dissocier le trafic des différents sous-domaines, il ne vous reste plus qu’à créer un profil pour chaque sous-domaine et un profil pour tous les sous-domaines confondus. Comme ça, suivant les indicateurs, vous pourrez comparer les sous-domaines entre eux et également les comparer à la performance de votre site internet tout entier.

Source : icofinder.com

11 commentaires pour “Le suivi des sous-domaines dans Google Analytics”

  1. Alex says:

    Bonjour et merci pour l’article. J’ai suivi la procédure. Cela fonctionne pour le suivi du contenu. En revanche j’ai un soucis sur l’attribution des sources pour les conversions. Le passage du domaine au sous domaine écrase le 1er cookie (qui contient les bonnes sources). J’ai donc pour l’instant toutes mes conversions qui remontent en referal. Si vous avez une solution, je suis preneur ;)

    Merci
    Alex

  2. SEO says:

    Bonjour Alex
    La réponse se trouve, comme souvent, dans la création d’un rapport personnalisé.

    Dans la nouvelle interface, vous allez créer un rapport de type « Explorateur » avec comme groupes de statistiques les éléments se rapportant à votre objectif (nom de votre évènement, nom de votre objectif suivant votre configuration).
    Dans le détails des variables vous allez sélectionner « Source » (et éventuellement « Support » en niveau 2).

    A partir de là, deux solutions :
    – soit vous créez un filtre directement dans le paramétrage du rapport,
    – soit vous le créez à partir du champ de recherche avancée directement dans la visualisation du rapport.
    Dans les deux cas, votre filtre devra exclure votre nom de domaine, ce qui donne : « Exclure » « Source » « Contenant » « votre-nom-de-domaine.com ».

    Nous espérons que cette solution aura pu vous aider.

  3. Alex says:

    Merci pour votre retour.
    J’ai créé le rapport en prenant le groupe statistique (Réalisation de mon objectif 1).

    Mais là je ne vois comme source de trafic que le referal sur le nom de domaine. (et si je l’exclu, je n’ai plus rien). Le problème me semble plus d’ordre technique. Le lien vers le sous-domaine (où à lieu la transaction) ecrase l’utmz avec la source. Il l’a remplace par le nom de domaine en referal. Le lien est en js. Ca peut être lié ?

  4. SEO says:

    Re bonjour

    Nous avons du mal à comprendre votre problème. Voici quelques éléments de réponse :
    – nous ne pensons pas que le lien en JS pose problème puisque Google track la navigation et non les liens en « a href » (comme pour le référencement naturel)
    – l’utm source ne devrait pas poser de problème puisque le trafic provenant de Google et des liens externes ne contiennent pas cette donnée (par contre, ce n’est pas normal qu’il soit écrasé)
    – il se peut que vous ayez mal sélectionné les données du rapport
    – il se peut que l’implémentation du marqueur ne soit pas faite correctement
    – il y a certainement d’autres explications…

    Vous devez demander à votre agence ou à votre prestataire technique de régler le problème. Si vous souhaitez aller plus loin dans le référencement de votre site (et dans la résolution de vos problèmes de visibilité) nous pouvons vous proposer une offre.

  5. François says:

    Bonjour,

    100% d’accord avec Alex. Le passage d’un domaine à l’autre génère des erreurs dans l’attribution des conversions.

    Par exemple : un internaute clique sur un lien sponsorisé pointant vers « www.mondomaine.com » et convertit sur le sous-domaine « boutique.mondomaine.com », la conversion est systématiquement attribuée à «  »www.mondomaine.com » (referral) et non à la campagne.

    Bien entendu, on pourrait contourner le problème est renvoyant directement vers « boutique.mondomaine.com », mais si par malheur (et ça arrive bien entendu), l’internaute se rend sur « www.mondomaine.com » avant de convertir sur « boutique.mondomaine.com », là aussi, la conversion est attribuée à « www.mondomaine.com ».

    Décidément, je ne comprends pas pourquoi « www.mondomaine.com » est considéré comme une source de trafic, alors même que j’ai bien ajouté la ligne _gaq.push([‘_setDomainName’,’mondomaine.com’]);

    Si vous avez une astuce, je suis preneur … MERCI !

  6. SEO says:

    Bonjour

    Je pense avoir compris votre problème et je pense également avoir trouvé la solution.
    Comme je le disais précédemment, la solution se trouve dans les rapports personnalisés.

    Voici le paramétrage à réaliser en image.

    J’espère que cette solution pourra vous aider.

  7. François says:

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse. Malheureusement, le paramétrage en image ne m’aide pas beaucoup.

    J’ai le sentiment que Google Analytics a vraiment du mal à gérer les visites entre le domaines et sous-domaines.

    Pour info : j’ai rajouté le « . » devant le nom de domaine, comme expliqué plus haut de votre article, mais rien n’y fait.

    Sur un autre site, j’ai même testé avec setDomainName’, ‘none’ + setAllowLinker’, ‘true’ + mettre en place des liens spéciaux entre les domaines type onclick= »_gaq.push([‘_link’ … , mais là aussi, impossible de régler le problème.

    Si vous avez d’autres idées, je suis toujours preneur.

    Merci encore.

  8. Vincent says:

    Bonjour, ça faisait un moment que je cherchais ce réglage.
    Je viens de le mettre en place, en espérant que les tests soient concluant :)

    Par contre, j’ai une petite remarque : le site cité en source (icofinder) s’est semble-t-il fait hacker, car j’ai eu une grosse alerte en suivant le lien (cheval de troie inside), … à mon avis il serait plus judicieux de supprimer le backlink de votre côté ;)

  9. Coque Samsung says:

    Merci pour ces infos ! =P
    On apprend pas ça en LP RRW.. J’ai mis tout ça en place, j’attends les résultats d’ici quelques jours.
    En revanche j’ai du mal à comprendre comment google peut « oublier » un « . » !

  10. Richard says:

    Bonjour
    Pourriez-vous m’expliquer comment faire avec la nouvelle version de google analytics s’il vous plaît ? Parce que j’ai suivi vos recommandation et je n’ai pas la même chose :s
    merci :)

  11. SEO says:

    Bonjour

    Nous avons prévu la mise à jour de ce billet mais nous manquons de temps pour le moment….

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.