17 Déc 2014

HTTP/2 pour améliorer la rapidité de son site

Référencement naturel, Référencement naturel de l'agence Pullseo 2 commentaires

Le temps de réponse d’un site Internet est important pour l’expérience utilisateur ainsi que pour le référencement. Pour améliorer le temps de réponse, plusieurs optimisations proposées par des outils comme YSlow ou PageSpeed peuvent être mises en place. Mais désormais, c’est une véritable évolution du protocole HTTP qui est proposé pour optimiser tout cela. Voyons donc comment fonctionne et comment envisager le déploiement du HTTP/2.

Qu’est-ce que le HTTP/2 ?

http2-autoroutePour revenir à la base, HTTP c’est le protocole roi d’Internet qui permet à un serveur hébergeant un site de communiquer avec un navigateur, comme Firefox ou Chrome, pour afficher un site. C’est donc, comme le propose Moz, une sorte d’autoroute. Mais voilà, l’autoroute que nous utilisons tous les jours est ancienne puisque le protocole actuel, HTTP/1.1, a été standardisé en 1999. Or, ce protocole limite les échanges entre un serveur et un navigateur puisque, pour afficher une partie du site, le navigateur doit attendre que les parties précédentes soient chargées. Donc, si une ressource composant une page web est lourde, toutes les ressources qui suivent seront bloquées.

Et c’est là que le HTTP/2 intervient puisqu’il propose des évolutions pour éviter cet « engorgement » des ressources. Pour cela, il propose :

  • l’acheminement de plusieurs flux de données au sein d’une seule connexion (aussi appelé multiplexage des flux)
  • la priorisation des requêtes (ex : ce qui est moins lourd passe d’abord)
  • le « push » de la part du serveur (c’est-à-dire que l’on va pouvoir indiquer au serveur ce qui doit être envoyé par défaut au navigateur avant même que ce dernier n’en fasse la requête)

Toutes ces petites choses sont, en fait, des grandes avancées qui vont permettre de considérablement améliorer les temps de chargement des sites. Reste maintenant à savoir quand et comment mettre cela en place.

Quand activer le HTTP/2 ?

http2-navigateursTout d’abord, il faut savoir que la grande majorité des navigateurs récents supportent déjà le HTTP/2. Cependant, quelques navigateurs plus anciens, ou tournant sur des systèmes d’exploitation plus anciens (Internet Explorer pour ne pas le citer), ne sont pas forcément compatibles. Mais pas d’inquiétude, la prise en charge du HTTP/2 n’implique pas de délaisser le HTTP/1.1.

Ainsi, si les navigateurs de vos visiteurs ne supportent pas l’évolution du protocole, ils continueront à utiliser l’ancienne version. Donc, à la question quand activer cela, la réponse est : quand vous voulez !

Comment activer le HTTP/2 ?

serveurs-http2À la question comment activer cela, la réponse est : commencez par passer votre site en HTTPS. En effet, pour des raisons de compatibilité, il semble que le HTTP/2 ne soit que rarement pris en charge sans l’activation parallèle de l’HTTPS. Cela peut-être un peu gênant (voir notre article : Faut-il passer au tout HTTPS ?) mais cela finira par être nécessaire. Cependant, pas d’inquiétude car le HTTP/2 propose, là aussi, une meilleure prise en charge du HTTPS.

Lorsque le site sera passé en HTTPS, vous n’avez plus qu’à demander à votre administrateur système de faire le reste. En effet, la prise en charge de ce protocole est technique et nécessite de faire appel à un administrateur système. Mais nombre d’hébergeurs ont déjà commencé à intégrer la prise en charge du protocole. Mais si vous avez un serveur dédié, vous devrez certainement faire une demande spécifique à votre hébergeur ou à votre administrateur système.

Dois-je activer le HTTP/2 ?

Honnêtement, ça dépend. En effet, le passage au tout HTTPS pour un ou plusieurs sites a un coût non négligeable (revoir notre article cité plus haut) mais peut s’avérer intéressant pour les gros sites sur lesquels le HTTP/2 apportera une amélioration significative du temps de réponse.

Au contraire, si vous avez un blog ou un petit site vitrine, la question du tout HTTPS et du HTTP/2 ne parait pas primordiale. Il y a déjà de nombreux leviers d’optimisation du temps de réponse à activer. Et il faut aussi prendre en compte le fait que le HTTP/2 est encore en cours de standardisation et il est possible que le standard évolue encore dans les prochains mois.

Donc remettez votre site dans son contexte et demandez-vous si la mise en place du HTTPS se justifie. Si c’est le cas, vous n’avez plus de raison de ne pas profiter du HTTP/2.

Sources des images : Diatem, Iconfinder, F5.com, CDNetworks

2 commentaires pour “HTTP/2 pour améliorer la rapidité de son site”

  1. Un webmaster dans l'oise says:

    C’est un très bon tour d’horizon que tu nous proposes là. Personnellement je pense qu’il manque une partie alternative quand tu cites les petits sites. Pourquoi ne pas y placer ou faire un lien vers les nombreux leviers d’optimisation du temps de réponse à activer ?

  2. jyg says:

    @Webmaster dans l’oise
    Il est compliqué de faire un (seul) lien vers les nombreux leviers d’optimisation. Il est possible de conseiller le dossier de WRI qui date mais qui reste le plus complet et « générique » : http://www.webrankinfo.com/dossiers/webmastering/site-rapide

    Pour les points particuliers ou pour les CMS, de nombreuses ressources existent sur le net. En tout cas, merci d’avoir soulevé ce point (sûrement le sujet de prochains articles).

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.