21 juil 2014

5 techniques pour gagner du temps dans la rédaction de contenu unique

Rédaction, Référencement naturel par l'agence Pullseo 22 commentaires

Vous l’avez compris, aujourd’hui, le nerf de la guerre pour les sites internet est le contenu. Nous vous proposons donc 5 techniques qui vous permettront de rédiger du contenu unique plus rapidement.

Nous insistons sur le contenu unique car le « copier/coller » est une technique à bannir absolument de votre stratégie de création de contenu.

1. La libre traduction

libre traductionLa première technique est relativement simple : vous prenez un article dans une langue que vous maitrisez (autre que le français) et vous en faites une libre traduction. Grâce à cette méthode, vous gagnez le précieux temps de la réflexion puisque vous n’avez qu’à reprendre les idées fournies.

Attention : avant de pouvoir publier votre article vous devez demander l’accord à l’auteur original… et ce délai peut être plus ou moins long

2. Le template

templateCette méthode a été dévoilée par la SEO Rockstar Laurent Bourrelly lors d’un de ces podcasts (qui tient cette idée de journalistes). L’idée consiste à créer des templates prêts à remplir avec vos idées. Pour y parvenir, il faut diviser votre article en 5 points : démonstration.

plan en image !

Et voici un exemple de template que Laurent Bourrelly fournit dans sa vidéo :

template en image !

Attention : le point crucial de cette méthode est de créer suffisamment de contenu dans les zones de contenu libre.

3. Le spinning

On entend beaucoup parler de spinning et, s’il est bien fait, le contenu généré peut être utilisable. Le spinning consiste à rédiger un texte en proposant pour {chaque mot|morceaux de phrases|éléments|expressions} un synonyme. La syntaxe qui s’est démocratisée est la suivante {mot1|mot2|mot3}.

Une fois que votre contenu est rédigé avec des accolades et des « pipes » (|) il ne vous reste plus qu’à utiliser un logiciel de spinning pour générer vos contenus. Il existe également des outils qui proposent automatiquement des synonymes.

spin

Attention au taux de similarité entre les spins et à la qualité des articles à la sortie. L’utilisation est à vos risques et périls.

4) La dictée

reconnaissance vocaleLa reconnaissance vocale a fait de grands progrès ces dernières années. Siri sur l’iPhone4 en est la preuve. Il existe donc des applications qui permettent de rédiger le contenu à votre place, pendant que vous le dictez. Les logiciels de reconnaissance vocale peuvent donc être un outil précieux si vous votre contenu est correctement structurée dans votre tête.

Attention : pensez à vous relire car votre voix n’est pas toujours correctement reconnue.

5) L’achat de contenu

carte de créditLa 5ième option est l’achat de contenu. Oui ! En sous-traitant la création de votre contenu, vous gagnez un temps précieux ! Cependant, vous devrez tout de même spécifier correctement votre demande et attendre pendant le délai de livraison.

Les sociétés de rédaction web et les rédacteurs freelances sont légion sur la toile. En fonction de la qualité que vous attendez, il faudra peut-être savoir y mettre le prix.

Attention à la qualité des contenus que vous achetez et que vous allez publier…

Et vous, avez-vous d’autres techniques de création de contenu ?

Sources : iconfinder.com, fotolia

22 commentaires pour “5 techniques pour gagner du temps dans la rédaction de contenu unique”

  1. Voitures électriques says:

    Je rajouterai plusieurs petits « trucs » que j’utilise pour blogger :

    1. Se fixer une durée maximum pour la rédaction d’un article. Sur des brèves, on peut parfois arriver à 15 minutes max. pour rédiger.

    2. Choisir le moment où on est le plus efficace pour rédiger : pour moi c’est clairement le matin, j’écris 2 fois plus vite.

    3. Faire des articles « à la chaîne » : une fois installé dans le processus de rédaction, rédiger autant que possible. Ainsi, en deux heures de train il m’arrive d’écrire une dizaine de brèves ou cinq articles plus travaillés.

    Après, plus on rédige, plus on va vite…

  2. Benoit | E-commerce says:

    Je suis en train de tester la reconnaissance vocale mais cela demande beaucoup de relecture en effet, pas toujours évident…

  3. auto-entrepreneur says:

    Merci pour cette article je reste aussi septique par la reconnaissance vocale j’ai déjà testé c’est moyen moyen. Pour moi le plus efficace c’est le spinning mais aussi le plus dangereux il faut donc avoir un taux de variante suffisant.

  4. Seidensticker Splendesto says:

    Personnellement, j’ai déjà pu utiliser la reconnaissance vocale pour rédiger des articles. J’ai utiliser Dragon naturraly Speaking en version iPhone. En parlant distinctement directement dans le micro du kit-oreillette, je n’ai pas eu de problèmes. Certains mots sont passés au travers mais, ça devait être moins de 5%. Pour un texte de 300 mots… il ne reste pas beaucoup de corrections.

  5. Agence Web à Lyon says:

    Si tu as une bonne plume, ça va parfois aussi vite de rédiger les contenus à la volée que de vouloir mettre en place des solutions alternatives. Je ne parle pas de méthodes black hat avec des soumissions de masse, mais bien de soumissions manuelles.

    Dans ce cas, des petits trucs permettent de gagner du temps, mais personnellement, je rédige au gré de l’inspiration en fonction de l’objectif, et souvent, c’est aussi rapide.

    Je crois que chacun a ses petits trucs et que ce qui va aux uns ne convient pas forcément aux autres ;-)

  6. Spectacle de Noël says:

    Au bureau, on a trouvé une solution plutôt sympathique et qui fait travailler tout le monde : Un master expose son CP à l’oral et les collègues doivent le retranscrire avec leurs mots. Ca donne des textes différents dans le ton et le vocabulaire employé mais avec une cohérence dans les idées.

  7. debo says:

    Alors comment le dire sans me faire taper dessus :-) Le texte à trous et le content spinning, je ne trouve pas que cela soit du contenu unique :p

  8. SEO says:

    Bonjour

    @les sceptiques de la reconnaisse vocale : je confirme que si on utilise les bons outils, ils peuvent vous faire gagner du temps. Après, il reste toujours un minimum de relecture à réaliser (comme pour toutes les techniques).

    Merci à « Voitures électriques » et à « Spectacle de Noël » pour vos apports à l’article. Il est vrai que la rédaction d’un même texte par deux personnes différentes donneront des rendus différents.

    @Debo : c’est pourtant ce que ces techniques génèrent si les contenus injectés sont préparés correctement.
    Dans le cas du template, il faut remplir les trous avec un réel contenu et des arguments développés pour que l’article ne soit pas dupliqué. Et pour le spinning, si on va assez loin dans le récursif (ou le multi-niveau), les articles à la sortie ne sont pas plus dupliqués qui si on réécrivait le texte à la main.

    @ALL : Merci de limiter les ancres SEO !

  9. creation site internet aix en provence says:

    Pour moi tout dépend du sujet. Je suis capable de sortir du texte improvisé (en utilisant des synonymes) pour mes différents contenus de CP. Par contre la première ébauche peut se relever être très difficile. Je suis d’accord pour dire que rédiger à la suite, inspire beaucoup plus. Je me suis amusé à comparer sur certains sites mes premiers contenus avec les derniers… on sent l’écriture pas inspiré des fois :-p

  10. Référencement naturel says:

    Le technique du template est excellente car plus besoin de se creuser la tête pour trouver un plan qui tiendrait la route. Ce template permet également de rédiger à la fois pour des fiches d’annuaires complètes et des sites de CP.

    En ce qui concerne le soft de reconnaissance vocale, Dragon Naturally Speaking (dans sa version 11) est l’un des meilleurs du genre. Le logiciel s’habitue à votre voix, votre intonation et votre débit et s’autocorrige au fur et à mesure de l’utilisation que vous en faites. Alors oui c’est un investissement mais qui peut se révéler très rentable pour des rédacteurs réguliers !

  11. Contenu textuel says:

    Bonjour,

    Avec le coup de chaud donné par le filtre Panda de Google sur les sites de Communiqués, je mettrai tout de même un bémol à ces astuces principalement destinées à gagner du temps.

    Car très souvent, rapidité = qualité moyenne, surtout dans la production de textes qui demande un investissement intellectuel minimal.

    Les astuces données ici peuvent être utiles pour combler certains vides (l’angoisse de la page blanche), mais ne sont pas à même (amha) de produire des articles qualitatifs aptes à vraiment intéresser l’internaute.

    Mes deux eurocents ;-)

  12. Thierry@Vacances Fromentine says:

    Il y a une chose dont on parle peu souvent lorsque l’on évoque la vitesse de rédaction, c’est l’aisance sur le clavier. Ben oui !!! Taper à fond la caisse avec ses 10 doigts, ce n’est pas donné à tout le monde. C’est un élément à prendre en compte. En ce sens une secrétaire dactylographe aguerrie peut être fort utile …..

  13. Maugis says:

    Je suis d’accord à 100% avec Debo, le content spinning et le template ce n’est pas de la rédaction web. En revanche, c’est vrai que bien parler anglais permet d’accéder à plein de contenus originaux et de les traduire dans un article résumé qui aura une véritable valeur pour les visiteurs (je pense particulièrement aux conférences des TEDs, par exemple, qui font d’excellents sujets d’articles et ne sont pas toutes traduites en français).
    La reconnaissance vocale, j’ai essayé, ça ne donne rien de probant (même DNS 11 que j’ai aussi testé), et pourtant ce serait drôlement pratique même si écrire / taper son texte permet peut-être d’y réfléchir plus. En effet, si on donne à haute voix ses idées, il faudra de toute façon repasser derrière pour structurer, éclaircir, mettre en forme… quel est le véritable gain de temps ?
    Enfin, moi j’aime recevoir les briefs de mes clients et les décortiquer pour créer du contenu vraiment unique, sans raccourcis, et franchement vu les prix de certains rédacteurs (voir article d’Isabelle Cannivet sur les tarifs de rédaction en vigueur), c’est abusé de ne pas prendre le temps qu’il faut pour rédiger du contenu de qualité ! :)

  14. Blog moto says:

    excellent article ;) merci !

    je suis plutôt dans le même profile que voitures électriques… plus tu rédiges meilleurs tu deviens dans le temps. mais au bout d’un moment on tourne en rond et ça devient délicat de devenir unique et original ;)

  15. SEO says:

    Effectivement Thierry, vous avez raison ! Avoir des talents de dactylo aident à gagner du temps.
    Pour ceux qui ne le sont pas encore, rassurez-vous, ça vient avec le temps.

    @Contenu Textuel : On est bien d’accord que, peu importe les outils, il reste nécessaire d’avoir une réflexion sur le contenu à créer avant même d’avoir saisie la première lettre de son texte. Gagner du temps dans l’exécution ne signifie pas écrire des articles sans queue ni tête. Nous aurions aussi pu rédiger un article intitulé « Comment faire de la soupe pour les moteurs »…

    @Maugis : Le content spinning et le template sont efficaces dans certains cas. Il est évident que ces méthodes n’ont pas leur place sur un site institutionnel mais le template, par exemple, peut très bien se prêter à la création de contenu sur des pages de listing produit. Le content spinning peut être utile lors d’inscription sur des annuaires.

    Et quand je lis « En effet, si on donne à haute voix ses idées, il faudra de toute façon repasser derrière pour structurer, éclaircir, mettre en forme… » je me dis que finalement les rédacteurs et les développeurs ne sont pas si différents… et que souvent ils veulent coder avant d’analyser…

    Comme je l’indique à la fin du billet, une technique pour gagner du temps est de sous-traiter. Vu les tarifs que Madame Canivet indique sur ton blog (http://www.action-redaction.com/quel-tarif-appliquer-pour-la-redaction-de-textes-et-comment-calculer-le-prix.htm), je doute que des e-commerçants aient un budget suffisamment important pour faire rédiger des centaines de textes pour des listing produit…

  16. Arle Uein says:

    Du contenu unique, soit, mais du contenu de qualité, là je suis sceptique…

    Disons que c’est du contenu unique pour Google. Le lecteur, je ne suis pas sûr qu’il y trouve son compte.

    Le spinning, franchement, j’aurais honte d’oser m’appeler « blogueur » et de vendre ce genre de merde à mes lecteurs. J’ai ma fierté.

    Enfin, si vous voulez de la quantité et de la rapidité, c’est vous que cela regarde, hein. On joue juste pas dans la même cour.

  17. lereferenceur@test référencement says:

    La dictée peut être une bonne solution pour les gens qui ne tape pas vite sur leur clavier. Si on a le contenu devant soit et que l’on tape relativement vite, la dictée n’est pas si avantageux, surtout que le logiciel peut faire pas mal de fautes non ? (Je n’ai pas d’Iphone mais celui que j’ai sur mon samsung fait pas mal de faute…)

  18. LaurentB says:

    @Maugis & Debo :
    Des bouquins, des articles de presse, des reportages TV et même des films sont fabriqués sur la base de templates que j’ai expliqué. Si c’est Ok pour eux, je ne vois pas en quoi le Web devrait être épargné.
    Ceux qui pensent que ce n’est pas du « contenu » digne de ce nom se voilent la face sur la réalité. Vivre dans l’utopie d’un contenu de qualité est bon pour la langue de bois. D’ailleurs, qu’est ce que la qualité ? Par rapport à qui et par rapport à quoi ?
    A partir du moment où le lecteur y trouve son compte, peu importe la méthodologie de fabrication. Dans ce sens, mon système est parfaitement valable puisque personne ne s’en rend compte à la lecture.

  19. MarineK says:

    Le template est une idée qu’il faudrait de toute façon appliquer car elle donne une unicité au site qui est vraiment appréciable…idem pour des descri de produits. Sinon il m’est aussi arriver de commander le même texte plusieurs fois à des auteurs différents (on parle de sous-traitance là) pour des résultats différents dans la forme mais similaire de part le fond.

  20. Benji says:

    Je suis un peu surpris de voir comment tout le monde crache sur le spinning en prônant la « véritable » rédaction. Le spinning est une technique de rédaction qui permet essentiellement de gagner du temps pour de la soumission de masse.
    Dire que c’est moins bien, moins évolué, que c’est automatisé, c’est vrai. Pour ma part, je viens de passer plusieurs heures sur la rédaction d’un master spin de moins de 500 mots pour qu’il soit de qualité.
    Le résultat final sera probablement aussi efficace que si j’avais pondu autant de textes différents.
    Il y a une certaine hypocrisie, à vouloir se démarquer du spinning, puisque la volonté finale, c’est bien de manipuler les résultats de google, et générer un maximum de lien optimisés vers le client final.
    Que les Cp ou autres publications, soient ou non générées de façon automatisées, le résultat, ou la volonté finale, c’est bien de générer un max de BL vers la cible voulue.

  21. SEO says:

    @Benji : ce commentaire vient un peu après la bataille mais dans notre article, nous l’avons bien cité comme une solution pour gagner du temps.
    La critique du spinning provient principalement des origines du spinning : de la soupe pour les moteurs.
    Aujourd’hui, il est clair qu’un bon contenu spinné ne se remarque pas. Mais il faudra passer plusieurs heures pour en créer un de qualité.

  22. Alexandre says:

    Zéro duplication, telle est ma devise en ce qui concerne la rédaction de contenu. C’est mon premier atout pour éviter les problèmes liés à la qualité rédactionnelle. Pour ce qui est du temps, je pense qu’on a tous des problèmes sur sa gestion, et la raison pourquoi, on apprécie pour autant cet article qu’on n’a pas hésité à laisser des commentaires. Cependant, l’idéal serait surtout d’apprendre à bien équilibrer la balance au niveau quantité-qualité. En tout cas, un grand merci pour ce billet.

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.