18 Juil 2011

Ce qui va changer avec Google+

E-marketing et réseaux sociaux, Expertise, Réseaux sociaux de l'agence Pullseo 6 commentaires

Google+ est sorti il y a trois semaines environ. Les avis sont divergents : copie de Facebook, révolution, évolution du web… Il y en a pour tous les goûts. Une chose est sûre : Google entre dans le social, et cela risque de bouleverser le monde du web tel que nous le connaissons.

En observant le réseau de plus près, ainsi que les ambitions de Google à son égard, on peut cependant faire quelques suppositions. Google ne laisse rien au hasard, et n’a pas créé son réseau par philanthropie.

Découvrez les changements que pressent Pullseo avec Google+ !

La collecte de données

10 000 000 d'inscrits google +

Google Adwords est un service fonctionnant déjà très efficacement. Pour cibler les internautes, Google devait, jusqu’à présent, utiliser des modèles statistiques afin de créer des personas (des profils-type) et d’en extraire ses habitudes et ses centres d’intérêt.

C’est de cette façon, entre autres, que Google nous affichait des publicités ciblées (en fonction de nos requêtes, mais également en fonction d’une estimation de notre pouvoir d’achat, de notre catégorie socio-professionnelle…).

 

En créant son réseau social, Google a mis en place un procédé qui lui permettra de tout connaître des utilisateurs. Du moment qu’un utilisateur sera connecté à son compte Google – autant dire dès qu’il sera connecté à internet – les publicités qui seront affichées n’utiliseront plus seulement une estimation des centres d’intérêt de la personne, d’un profil-type. Les publicités seront choisies en fonction d’un profil unique et sur mesure (grâce à Déclics, à Circles et à son profil).Toutes les informations disponibles sur les profils des utilisateurs seront exploitables par le moteur de recherche. La question de la durée de vie des cookies (limitée à deux ans) n’importera plus !

Beaucoup pourront rétorquer que c’est une infiltration dans la vie privée. Google scanne déjà les emails pour y intégrer de la publicité ciblée, et n’empêche pas le service Gmail de voir son nombre d’utilisateurs augmenter continuellement.

L’impact sur les pages de résultats

Les pages de résultats vont connaître un chamboulement immense que le web n’a pas connu depuis la recherche universelle ! Les pages ont connu l’arrivée d’images, de vidéos… A présent, voilà ce qui va changer.

La personnalisation des pages de résultats se verra poussée à son paroxysme. A la manière de la nouvelle publicité ciblée, les pages de résultats seront adaptées selon les requêtes, et les profils utilisateurs.

 

Non seulement les résultats seront personnalisés, mais en plus, les résultats de recherche se verront recommandés par vos contacts. Vous verrez donc sur vos pages de résultats les contacts qui ont déjà lu, et “plussoyé”(action de cliquer sur le bouton « +1 ») le contenu des pages web. Si cela vous rappelle Bing et Facebook, c’est normal.

On peut même aller jusqu’à repenser l’interface du moteur de recherche en fonction des personas à laquelle on appartient (taille des caractères en fonction de l’âge, placement de blocs d’information….)

Le contenu n’est pas mort

Capture de déclics
En souscrivant au service Google+, les utilisateurs fournissent à l’entreprise de Mountain View des informations précieuses.

Tous les centres d’intérêt des utilisateurs seront réunis dans les Déclics ! Hypothétiquement, Google sera capable de mettre en avant du contenu similaire dans les résultats de recherche, en adéquation avec les informations des utilisateurs. Le fera-t-il ?

Google a annoncé établir une place de marché de données client. De quelle façon les entreprises y auront-elles accès sur le réseau ? Comment pourront-elles les utiliser ?

Google+ et l’e-réputation

Google+ apporte des fonctionnalités intéressantes en termes de personnal branding et d’e-réputation.

Tout d’abord, l’optique du réseau est de créer une vitrine. Ouverte à tous, elle permet aux internautes de chercher et trouver des informations sur les utilisateurs. Soignée, elle fera office de carte de visite.

Extrapolons sur les “pages entreprises”. Elle pourra permettre aux entreprises de toutes tailles de créer un espace-vitrine. Nul besoin d’avoir un compte Google+ pour pouvoir consulter la page. Ceci sera très intéressant pour les petites entreprises qui bénéficieront d’une présence en ligne gratuitement.

Cet élément peut faire la différence avec Facebook, réseau sur lequel il est obligatoire d’avoir un compte pour accéder aux informations.

Ce qu’il faut retenir :

Google s’est souvent défendu de tout parti pris dans le traitement des résultats de recherche. Le moteur semble pourtant passer d’un web universelchaque utilisateur fait sa propre sélection à un web personnalisé, où l’utilisateur est accompagné : d’un self-service à un assistant personnel.

D’autre part, les objectifs de Google semblent maintenant se rapprocher très fortement de ceux de Facebook. Google tente de fédérer le web en mutualisant ses services et en les rendant accessible depuis la même interface. Big G tente de créer un web dans le web !

Le risque n’est-il pas trop grand de ne dépendre encore plus que du bon vouloir de Google sur internet ?

Source du bandeau : Billy Pan
Source des autres images Google+

6 commentaires pour “Ce qui va changer avec Google+”

  1. Olivier says:

    Oui, le risque est grand, et il est problématique. C’est la raison pour laquelle j’espère que Facebook va tenir bon et que Google ne mangera pas tout.

    Sinon, nous deviendrons tous esclaves de cette machine infernale.

  2. antoine says:

    Ne pensez-vous pas justement que Facebook avait besoin d’un concurrent à sa mesure ?

    En général, le monopole n’est pas une bonne chose, pourquoi le tolérer sur le web ?

  3. jcm says:

    Google n’accepte pas l’anonymat : s’il devient le principal réseau mondial il deviendra de fait une menace pour l’ensemble de nos libertés qui sont toujours plus ou moins menacées, qui existent plus ici qu’ailleurs mais dont l’établissement et le développement ont toujours nécessité des luttes, et souvent à visage couvert.

    Ce que j’en pense ?

    « Présent sur Gogol plus ? Complice des dictatures présentes et à venir ! »
    http://bit.ly/qSSAxN

  4. antoine says:

    La différence fondamentale est que Google joue franc jeu. Si vous souhaitez effectivement rester anonyme, ne rejoignez pas de réseau social.

    La question de l’anonymat sur internet est effectivement importante. Mais je ne pense pas que Google soit responsable de ce qui est mis en ligne par les internautes… ;-)

  5. Fred says:

    Autant prendre la parole et maîtriser les informations qu’on publie sur soit-même, c’est à dire sa propre image.
    Sinon, on ne sait jamais ce qui peut apparaître…

  6. antoine says:

    Tout à fait : prévenir plutôt que guérir !

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.