20 Juin 2013

Bonnes pratiques pour votre site mobile

Expertise, Formations, Référencement naturel, Référencement naturel de l'agence Pullseo 2 commentaires

Le 11 juin dernier, Google a publié ses recommandations pour la création et la gestion de sites mobiles. Ces dernières ne sont pas révolutionnaires mais restent intéressantes, notamment sur les choix prônés par le moteur. Voici donc une synthèse des bonnes pratiques proposées.

Privilégier le responsive design

responsive-desginSans surprise, c’est la méthode de développement mobile conseillée par la firme de Mountain View. En plus de permettre une adaptation automatique de l’affichage à tous les appareils, même ceux qui n’existent pas encore, le responsive design permet de n’avoir qu’une seule et unique URL pour le contenu. Le risque de contenu dupliqué est alors évité.

Cependant, si vous n’avez pas opté pour le responsive, Google donne quelques conseils pour les deux méthodes restantes.

Une URL pour deux contenus

Dans le cas où le site serait développé pour offrir un contenu différent sur une même URL après détection du user-agent, Google conseille d’utiliser un en-tête HTTP « Vary » destiné à Googlebot-mobile. Ainsi, cela permettra d’informer le robot qu’il doit crawler à nouveau la page avec le bot mobile pour accéder au contenu proposé et éviter d’être suspecté de cloacking.

Redirection vers un sous-domaine mobile

Dans ce cas, Google conseille d’utiliser des balises <link> dans l’en-tête HTML des versions classiques et mobiles pour permettra à l’algorithme de comprendre la configuration mise en place. Ainsi, sur les pages de la version classique, il est recommandé de mettre la balise <link> suivante :

<link rel=’alternate’ media=’only screen and (max-width: 640px)’ href=’http://m.example.com/page-1′ >

A l’inverse, sur les pages de la version mobile, Google préconise la mise en place de la balise suivante :

<link rel=’canonical’ href=’http://www.example.com/page-1′ >

Mais les conseils de notre moteur de recherche préféré ne s’arrêtent pas là.

Laisser libre accès aux différentes ressources

crawl-ressources-mobilePour faciliter le crawl et, potentiellement, l’indexation de la version mobile du site, Google conseille de ne pas bloquer l’accès aux différentes ressources du site. Les fichiers CSS, Javascript mais aussi images doivent donc être en libre accès ce qui permettrait de mieux saisir la configuration du site mobile.

Il est vrai que les développeurs ont souvent tendance à bloquer l’accès aux dossiers contenant les fichiers de type CSS ou Javascript via les robots.txt pour les sites classiques. Et il va être difficile de leur prouver que l’accès à ces fichiers par les bots peut être bénéfique à l’indexation et au référencement.

Penser à paramétrer les user-agents des bots mobiles

Depuis 2012, Google utilise des user-agents différenciés pour tester l’affichage des versions mobiles. Ainsi, il dispose de 3 user-agents :

2 pour les mobiles connectés (SAMSUNG et DoCoMo)

SAMSUNG-SGH-E250/1.0 Profile/MIDP-2.0 Configuration/CLDC-1.1 UP.Browser/6.2.3.3.c.1.101 (GUI) MMP/2.0 (compatible; Googlebot-Mobile/2.1; +http://www.google.com/bot.html)
DoCoMo/2.0 N905i(c100;TB;W24H16) (compatible; Googlebot-Mobile/2.1; +http://www.google.com/bot.html)

1 pour les smartphones (iPhone)

Mozilla/5.0 (iPhone; U; CPU iPhone OS 4_1 like Mac OS X; en-us) AppleWebKit/532.9 (KHTML, like Gecko) Version/4.0.5 Mobile/8B117 Safari/6531.22.7 (compatible; Googlebot-Mobile/2.1; +http://www.google.com/bot.html)

Evidemment, Google insiste sur le fait qu’il faut présenter le même contenu à ces user-agents qu’aux autres. Quoi qu’il en soit, il est important de ne pas les oublier dans la liste des user-agents devant obtenir la version mobile.

Bonus de Google – quelques erreurs courantes

erreurs-webmobile-courantesDans sa grande bonté, Google met en avant quelques petites erreurs courantes qui peuvent poser problème à l’indexation du site ou à l’expérience utilisateur :

  • Utilisation de technologies peu compatibles avec les mobiles (ex : Flash)
  • Redirection du navigateur vers l’accueil de la version mobile, quelque soit la page demandée
  • Non prise en compte de user-agents mobiles réels ou non, comme ceux des bots mobiles

Enfin, il propose un dernier conseil qui, pour le coup, est assez surprenant. Ainsi, monsieur G préconise, dans le cas où une page du site n’aurait pas d’équivalent mobile, de proposer la version originale et non pas une page d’erreur 404, même personnalisée.

Le professeur Google a parlé

professeur-googleC’est donc toute une série de conseils, plutôt bons dans l’ensemble, que le moteur de recherche nous propose ici. Et comme toujours, il ne faut pas penser que Google fait ça uniquement par philanthropie, ni pour une simple question de branding. Le but est de donner les moyens aux développeurs de proposer des sites que le moteur de recherche pourra facilement indexer pour augmenter la taille et la pertinence de son index.

Et cette constatation n’est, pour une fois, en rien péjorative. Google renforce les fondations de son développement sur l’Internet mobile l’aidant à se développer selon ses propres contraintes. L’internet mobile y gagne, et le moteur aussi…que demander de plus ? Un peu de concurrence peut-être…

Vous pouvez retrouver le détail des conseils, en anglais, sur Google Developers.

Source des images : Diatem, solutions web et IP – Iconfinder

2 commentaires pour “Bonnes pratiques pour votre site mobile”

  1. rédaction web says:

    Et encore une fois, google a son mot à dire qu’il s’agisse de la navigation sur le écran de l’ordinateur que sur mobile. Mais, pour la plupart des propriétaires de sites, leur connaissance se limite sur le responsive design c’est pourquoi je pense que ces précisions sont très utiles. Merci

  2. vendre ses photos says:

    Merci pour cet article complet. Il faut maintenant penser constamment à l’utilisation d’un site sur différents supports lorsque l’on développe une plateforme, et en particulier au mobile.

Laisser un commentaire

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.